Ukraine: Nuit calme dans l'Est après le cessez-le-feu

06/09/14 à 11:13 - Mise à jour à 11:42

La nuit a été calme dans les principales villes de l'est de l'Ukraine après l'entrée en vigueur vendredi soir d'un cessez-le-feu conclu entre Kiev et les rebelles prorusses, ont rapporté des journalistes de l'AFP samedi matin.

Ukraine: Nuit calme dans l'Est après le cessez-le-feu

Des soldats ukrainiens en patrouille à la frontière entre Donetsk et Luhansk. © BELGAIMAGE/Anatolii Stepanov

A Donetsk, capitale régionale et chef-lieu de la rébellion prorusse, "la nuit de vendredi à samedi a été calme", a indiqué samedi matin la mairie dans un communiqué. "On n'a reçu aucune information sur des tirs, salves ou explosions dans la ville". A Marioupol, port stratégique sur les bords de la mer d'Azov qui craignait ces derniers jours un assaut des prorusses, la situation était également calme.

Deux volontaires du bataillon Azov qui combat aux côtés des troupes ukrainiennes ont confirmé qu'ils n'avaient entendu aucun bruit suspect. "C'est surprenant", a dit l'un d'eux.

Kiev et les rebelles prorusses ont signé vendredi à Minsk un cessez-le-feu destiné à mettre un terme à un conflit de près de cinq mois dans l'Est qui a fait 2.600 morts et un demi-million de réfugiés et déplacés.

La Russie avertit qu'elle réagira en cas de nouvelles sanctions de l'UE

La Russie a averti samedi qu'elle réagirait en cas de nouvelles sanctions économiques de l'Union européenne, après l'accord de principe annoncé la veille par l'Europe contre Moscou pour atteinte à la souveraineté de l'Ukraine.

"Si les sanctions de la nouvelle liste de l'Union européenne deviennent effectives, il y aura sans aucun doute une réaction de notre part", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les ambassadeurs des pays de l'Union européenne sont parvenus vendredi à Bruxelles à un accord de principe pour imposer un nouveau train de sanctions économiques à la Russie, accusée d'implication directe dans le conflit meurtrier dans l'est de l'Ukraine.

Moscou a critiqué le fait que l'UE prenne une décision de principe sur de nouvelles sanctions - qui doivent encore être formellement approuvée à partir de lundi - alors qu'était annoncé à Minsk un cessez-le-feu entre troupes loyalistes et séparatistes prorusses vendredi.

"L'Union européenne (...) envoie dans les faits un signe de soutien direct au 'parti de la guerre' à Kiev, qui n'est pas content du résultat de la rencontre de Minsk", poursuit le ministère.

"Au lieu de chercher fébrilement des moyens de frapper l'économie de ses pays membres et de la Russie, l'Union européenne ferait mieux de soutenir la renaissance économique de la région du Donbass", conclut le texte, à propos de cette région de l'est séparatiste de l'Ukraine.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires