Ukraine: Merkel appelle à un cessez-le-feu bilatéral

23/08/14 à 18:10 - Mise à jour à 18:10

Source: Le Vif

La chancelière allemande Angela Merkel, en visite à Kiev samedi, a appelé à un cessez-le-feu bilatéral dans l'est de l'Ukraine, où s'affrontent les rebelles pro-russes et les forces armées ukrainiennes.

Ukraine: Merkel appelle à un cessez-le-feu bilatéral

© AFP

L'"intégrité territoriale" de l'Ukraine est "essentielle" pour le gouvernement allemand, a indiqué Angela Merkel lors d'une conférence de presse à l'issue d'un entretien avec le président ukrainien Petro Porochenko. "Nous ne pouvons pas exclure de réfléchir à de nouvelles sanctions s'il n'y a pas de progrès" dans la résolution de la crise, a-t-elle encore affirmé.

Interrogée sur la Crimée, péninsule ukrainienne rattachée par la Russie en mars, Angela Merkel a qualifié cette annexion d'"illégale" ajoutant que si l'Europe reconnaissait les actions de Moscou comme légitimes, alors l'intégrité territoriale de tous les pays européens serait menacée.

"Nous n'avons pas choisi la guerre. Elle nous a été imposée de l'extérieur", a de son côté déclaré Petro Porochenko. "Il est temps que la paix s'installe dans le Donbass. Le pouvoir ukrainien fera tout avec nos partenaires européens pour que cela arrive. Mais pas au dépens de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'indépendance de l'Ukraine", a-t-il ajouté.

"Le plan Merkel"

Les deux dirigeants ont annoncé la création prochaine d'un fonds spécial de 500 millions d'euros destiné à la reconstruction des infrastructures du Donbass, bassin minier de l'est de l'Ukraine ravagé par le conflit entre insurgés prorusses et forces gouvernementales. "Nous nous rappelons tous le plan Marshall pour l'Europe d'après-guerre. Je peux dire aujourd'hui que c'est le début du plan Merkel pour la reconstruction des infrastructures du Donbass", a lancé M. Porochenko.

La visite de la chancelière allemande, la plus importante dirigeante occidentale à se rendre en Ukraine depuis le début de la crise, intervient à un moment symbolique, à la veille de la fête de l'Indépendance. La visite précède un sommet régional qui doit se tenir mardi à Minsk auquel participeront les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko ainsi que des responsables de l'Union européenne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires