Ukraine: les tirs d'artillerie continuent à Donetsk

09/11/14 à 10:21 - Mise à jour à 10:20

Source: Belga

Les tirs d'artillerie se poursuivaient ce dimanche matin à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine où de nouveaux renforts sont arrivés du côté rebelles, rapporte un journaliste de l'AFP.

Ukraine: les tirs d'artillerie continuent à Donetsk

Un char ukrainien détruit, en septembre dernier. © Reuters

Les combats étaient cependant moins intenses que pendant la nuit. Sept canons automoteurs ont été vus se dirigeant dimanche matin vers la zone de l'aéroport, l'un des principaux points chauds que l'armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois ainsi qu'en direction de Iassynouvata, noeud ferroviaire et ville voisine de Donetsk, a indique a l AFP un habitant qui a vu passer la colonne vers 09h00 du matin.

L'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s'est déclarée samedi soir "très inquiète" de la présence de convois militaires et de chars dans l'est de l'Ukraine, sous contrôle des séparatistes prorusses.

"Plus de 40 chars et camions" ont été vus circulant sur une voie rapide à la périphérie est de Makiïvka, ont indiqué les observateurs de l'OSCE présents en Ukraine pour surveiller l'application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes.

Parmi eux, 19 camions militaires de la marque russe Kamaz, sans plaque d'immatriculation, transportaient des canons de 122 millimètres et du personnel en uniforme vert foncé sans insigne. Six camions citerne les accompagnaient.

Les observateurs de l'OSCE ont également vu "un convoi de neuf chars -4 T72 et 5 T64- se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

Combats dans la nuit

D'intenses combats d'artillerie ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche à Donetsk. Les tirs très proches du centre ont commencé à s'intensifier vers 02H00 du matin (00h00 heure belge) et se poursuivaient avec la même force et régularité deux heures plus tard.

Cette activité militaire sans précédent depuis le cessez-le-feu signé le 5 septembre intervient alors que l'OSCE a indiqué samedi avoir vu arriver à Donetsk d'importants renforts du côté des rebelles, soit plus de 40 chars et une vingtaine de camions portant des canons de 120 mm.

Il n'était pas possible dans l'immédiat d'évaluer les conséquences de ces bombardements, en raison du couvre-feu imposé à Donetsk par les autorités séparatistes de 23H00 à 06H00 locales. De violents bombardements s'étaient poursuivis samedi dans la zone de l'aéroport, au nord de Donetsk, épicentre des combats entre rebelles et forces ukrainiennes depuis plusieurs mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires