Ukraine: les manifestants prennent le contrôle du ministère de la Justice

27/01/14 à 06:46 - Mise à jour à 06:46

Source: Le Vif

Plusieurs dizaines de manifestants ont pris le contrôle du ministère de la Justice dimanche soir dans le centre de Kiev, sans rencontrer de résistance, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ukraine: les manifestants prennent le contrôle du ministère de la Justice

© Reuters

Aucun représentant des forces de l'ordre n'était présent sur les lieux, à quelques dizaines de mètres de la zone de la capitale ukrainienne occupée par les manifestants, et ces derniers ont immédiatement commencé à ériger des barricades autour du bâtiment en se servant de bennes à ordures. Un manifestant sur place, masqué et sous couvert d'anonymat, a raconté que seuls trois gardiens se trouvaient sur place et n'ont pas opposé de résistance. Il a expliqué que les quatre étages du ministère était sous le contrôle des contestataires et assuré que les employés pourraient venir lundi chercher des documents, mais ne pourraient pas y travailler. Les vitres du rez-de-chaussée étaient brisées et la plaque portant le nom du ministère a été retirée. La capitale ukrainienne est devenue depuis plus de deux mois le terrain d'affrontements de plus en plus violents entre manifestants pro-européens et forces de l'ordre, les autorités du pays ayant choisi de se rapprocher de la Russie.

Vitali Klitschko veut convaincre les opposants de quitter le ministère de la Justice

Le leader pro-européen et ancien champion de boxe ukrainien Vitali Klitschko a annoncé lundi qu'il allait essayer de convaincre les manifestants installés depuis dimanche au ministère de la Justice de Kiev de quitter le bâtiment. "Ils veulent y rester, mais je vais tenter de les convaincre du contraire", a-t-il déclaré, ajoutant croire en une solution politique au bras de fer entre le gouvernement ukrainien et les opposants favorables à un rapprochement avec l'Union européenne.

La ministre de la Justice Yelena Lukash a également affirmé vouloir trouver une solution pacifique. Elle devrait rencontrer le conseil de sécurité national et lui demander d'imposer l'état d'urgence dans le cas où les manifestants ne quittent pas le bâtiment dans lequel ils se sont barricadés dimanche.

Nos partenaires