Ukraine: l'armée ukrainienne refuse de mettre en oeuvre le plan de paix

21/09/14 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Belga

L'armée ukrainienne a annoncé dimanche qu'elle ne mettrait pas en oeuvre le plan de paix négocié avec les séparatistes prorusses tant que la trêve ne serait pas totale dans l'Est, où deux soldats ont péri après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu consolidé.

Les belligérants ont signé dans la nuit de vendredi à samedi à Minsk un mémorandum en neuf points, signé aussi par la Russie et par l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui vise à mettre en place une zone tampon de 30 km de large le long de la ligne de front, d'où les armes lourdes devaient en principe être retirées au plus tard dans la nuit de samedi à dimanche.

Mais le porte-parole de l'armée ukrainienne a estimé que la mise en oeuvre de cette zone démilitarisée ne serait possible qu'une fois que le cessez-le-feu serait complet dans les régions séparatistes. "L'un des principaux points (de l'accord signé samedi à Minsk) concerne le cessez-le-feu et seulement après, il y a les autres points", a déclaré Andriï Lyssenko. "Tant que ce premier point n'est pas acquis, nous ne pouvons pas parler des points suivants", a-t-il averti alors que le texte prévoit bien une entrée en vigueur simultanée des neuf points sur le territoire contrôlée par les rebelles, soit une zone qui s'étend sur 230 km de Lougansk à la mer d'Azov au sud et sur 160 km dans sa plus grande largeur entre Donetsk à l'ouest et la frontière russe à l'est.

Ce mémorandum fait suite à un "protocole de cessez-le-feu" conclu le 5 septembre, déjà à Minsk. Mais depuis cette date, au moins 37 civils et militaires ont été tués dans l'est de l'Ukraine, selon un comptage à minima de l'AFP. A Donetsk, principale ville tenue par les prorusses, des tirs à l'arme lourde se sont poursuivis par intermittence dimanche matin aux abords de l'aéroport contrôlé par l'armée loyaliste.

En savoir plus sur:

Nos partenaires