Ukraine : Donetsk et Lougansk comptent les morts alors que les tirs à l'arme lourde se font intenses

14/08/14 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Le Vif

Au moins deux civils ont été tués dans d'intenses tirs à l'arme lourde qui ont touché jeudi plusieurs bâtiments dans le centre de Donetsk. Un professeur de l'université polytechnique a été blessé lors de la chute d'un obus sur l'institution.

Ukraine : Donetsk et Lougansk comptent les morts alors que les tirs à l'arme lourde se font intenses

© Image Globe

Un autre obus a touché le toit du parquet régional occupé par les représentants de l'autoproclamée "République populaire de Donetsk". Deux personnes ont été tuées dans ces tirs, un chauffeur et une passante.

Une journaliste de l'AFP a également vu deux obus non explosés devant un centre commercial. Le quartier a été encerclé par des séparatistes armés qui ont indiqué que deux obus étaient également tombés sur le siège de la police, également occupé par les rebelles. De fortes explosions retentissaient à intervalle régulier, poussant la mairie de Donetsk à demander aux habitants de ne pas sortir dans la rue.

Selon des estimations, au moins 74 civils ont été tués en trois jours dans les combats entre rebelles prorusses et armée ukrainienne dans la région de Donetsk. 116 civils ont également été blessés, a annoncé jeudi le département de santé de l'administration régionale.

Du côté de Lougansk, autre bastion prorusse, 22 civils ont été tués en 24 heures dans des bombardements, alors que la ville est encerclée par l'armée ukrainienne et confrontée à une situation humanitaire alarmante. Il n'est pas clair quel camp est responsable des décès.

Le chef des séparatistes de Lougansk a annoncé jeudi, à la télévision russe, son départ temporaire en raison de blessures. "J'ai pris la décision de quitter provisoirement mon poste de dirigeant de la République populaire de Lougansk", a déclaré Valéri Bolotov.
Lougansk, près de 500.000 habitants avant les hostilités, est la deuxième ville la plus importante aux mains des insurgés prorusses dans l'Est de l'Ukraine après Donetsk. Comme à Donetsk, les rebelles y ont proclamé une "République populaire".

En savoir plus sur:

Nos partenaires