Ukraine: des élections "démocratiques", mais des réformes nécessaires

26/10/15 à 14:32 - Mise à jour à 14:31

Source: Afp

Les observateurs de l'OSCE ont salué lundi le déroulement des élections locales en Ukraine, jugées "démocratiques" et "transparentes" malgré l'annulation du vote dans une ville stratégique de l'Est, tout en soulignant la nécessité de mener davantage de réformes.

Ukraine: des élections "démocratiques", mais des réformes nécessaires

© REUTERS

Les élections de dimanche ont été "généralement bien organisées et la campagne a généralement été respectueuse du processus démocratique", a estimé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe dans un rapport conjoint avec le Conseil de l'Europe et le Parlement européen. "Le vote et le décompte ont été transparents", a-t-elle ajouté.

Néanmoins, "la complexité du cadre juridique, la domination de puissants groupes économiques sur le processus électoral" et le manque d'indépendance des médias ont montré "la nécessité de poursuivre les réformes", souligne le rapport.

"La puissance grandissante et la politisation des groupes de médias affectent à la fois les médias nationaux et régionaux. (...) Les médias franchissent souvent la ligne entre propagande politique et information, compromettant ainsi la capacité des électeurs à faire un choix éclairé", a précisé l'OSCE.

Les Ukrainiens étaient dans l'attente lundi des premiers résultats de ces élections locales, qui représentent un test pour le président Petro Porochenko. Sa popularité s'est considérablement effritée après un an et demi de mandat, marqué par un sanglant conflit armé dans l'Est et une grave crise économique.

Plus de 200.000 candidats étaient en lice pour des postes de maires et autres élus municipaux et régionaux.

Dès son ouverture, le scrutin a cependant été terni par l'annulation du vote à Marioupol, un port stratégique d'un demi-million d'habitants où les prorusses faisaient course en tête. Les bureaux de vote n'y ont tout simplement pas ouvert car "les bulletins ont été imprimés avec des violations grossières" qui auraient pu favoriser la fraude, avait expliqué la commission électorale locale.

Sur ce dernier point, l'OSCE a seulement déclaré que "l'impression et la distribution de bulletins de vote se sont révélées problématiques dans de nombreuses parties du pays".

L'organisation a par ailleurs dénoncé des méthodes de financement des campagnes pas "suffisamment transparentes".

L'OSCE a "reçu de nombreuses allégations concernant des achats de voix. Dans certaines régions, la campagne a été marquée par des menaces et des agressions physiques ciblant des candidats et des membres de l'équipe de campagne", a-t-elle indiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires