Ukraine: Cinq militants tués et 300 blessés dans les affrontements à Kiev

22/01/14 à 21:11 - Mise à jour à 21:11

Source: Le Vif

Cinq militants de l'opposition ont été tués et 300 blessés mercredi dans les violents affrontements à Kiev entre manifestants et forces de l'ordre, a annoncé dans la soirée le centre du service médical improvisé de l'opposition.

Ukraine: Cinq militants tués et 300 blessés dans les affrontements à Kiev

© IMAGEGLOBE

"Pour le moment, nous avons dénombré cinq morts. Et environ 300 personnes ont été blessées aujourd'hui depuis minuit", a déclaré le coordinateur du centre médical, Oleg Musiy, à la radio pro-opposition Hromadske. Selon le site Ukrainska Pravda, quatre des cinq personnes qui sont mortes avaient des blessures par balles.

Les manifestants vont passer "à l'offensive" s'il n'y a pas de concessions

Les manifestants en Ukraine vont "passer à l'offensive" jeudi si le président Viktor Ianoukovitch ne fait pas de concessions, a déclaré mercredi soir un leader de l'opposition, Vitali Klitschko, à l'issue d'une journée marquée par de violents affrontements.

"Si Ianoukovitch ne fait pas de concessions, demain (jeudi) nous passons à l'offensive", a déclaré M. Klitschko devant des dizaines de milliers de manifestants de l'opposition rassemblés sur la place de l'Indépendance à Kiev, ajoutant que M. Ianoukovitch pourrait mettre fin à la crise sans violences, en convoquant des élections anticipées.

De son côté, Arseni Iatseniouk, proche de l'ex-Premier ministre emprisonnée Ioulia Timochenko, a donné de son côté "24 heures" au pouvoir pour éviter un "bain de sang".

"Il y a deux solutions: faire cesser le bain de sang et maintenir en vie tous ceux qui sont sur Maïdan", la place de l'Indépendance, a-t-il lancé.

"Il reste 24 heures pour cette voie. Si cette voie n'est pas celle qui est choisie, je le dis pour moi: je ne vivrai pas la honte. Nous irons tous ensemble de l'avant, même si le résultat doit être une balle dans la tête", a-t-il poursuivi.

La députée Inna Bogloslovska a appelé pour sa part les membres du parti au pouvoir, qu'elle a quitté récemment, à rejoindre comme elle les rangs de l'opposition. "Viktor Fiodorovitch, c'est la fin! ", a-t-elle lancé à la foule, s'adressant au président Viktor Ianoukovitch.

Par des températures d'environ -10 degrés et sous la neige, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés mercredi soir sur Maïdan, occupée depuis deux mois, à quelques centaines de mètres de là où ont eu lieu les violents affrontements des trois derniers jours. Ils renforçaient avant la nuit les barricades protégeant la place à l'aide de pneus et sacs remplis de neige.

En savoir plus sur:

Nos partenaires