Ukraine: 4 morts dans l'attaque d'un checkpoint pro-russe

20/04/14 à 09:53 - Mise à jour à 09:53

Source: Le Vif

Quatre personnes, trois militants pro-russes et un attaquant, ont été tuées dimanche matin dans une fusillade près de Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé à des journalistes un responsable local.

Ukraine: 4 morts dans l'attaque d'un checkpoint pro-russe

© AFP

L'attaque s'est produite près d'un barrage érigé par des militants pro-russes dans le village de Bilbasivka, à quelques kilomètres à l'ouest de Slaviansk, ville totalement contrôlée par les pro-russes, a déclaré ce responsable local, Viatcheslav Ponomarev.

"Quatre voitures sont arrivées près de notre barrage vers 1 heure du matin. Nous avons voulu les contrôler, ils ont alors ouvert le feu sur nous à l'arme automatique", a déclaré à l'AFP un militant pro-russe cagoulé, Vladimir, 20 ans, qui affirme avoir été sur les lieux à ce moment.

"Les attaquants étaient une vingtaine. Rapidement, des renforts sont arrivés sur notre barrage et les attaquants sont partis. Je ne sais pas s'ils ont eu des morts. Si c'est le cas, ils les ont emportés avec eux", a ajouté Vladimir en faisant état de trois morts et de quatre blessés du côté des militants pro-russes.

A Slaviansk, la mairie, la police et le siège local des services secrets sont passés sous le contrôle de militants pro-russes. Ces militants locaux sont épaulés par des hommes armés présentés comme des groupes d'autodéfense, mais que Kiev et les Occidentaux accusent d'être des troupes d'élite des services spéciaux de l'armée russe.

Le gouvernement pro-européen à Kiev a lancé la semaine dernière une opération destinée à désarmer les militants pro-russes et à libérer les bâtiments qu'ils occupent.

La Russie se dit "indignée"

La Russie s'est dite dimanche "indignée" après la fusillade meurtrière dans l'est de l'Ukraine en proie à une insurrection pro-russe, dénonçant "une provocation" des nationalistes ukrainiens radicaux.

"La Russie est indignée par cette provocation qui témoigne du manque de bonne volonté de la part des autorités de Kiev pour désarmer les nationalistes et les extrémistes", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié après la fusillade près de Slaviansk qui a fait quatre morts - trois militants pro-russes et un attaquant non identifié-, selon un responsable sur place. Le ministère ukrainien de l'Intérieur fait état de son côté d'un mort et de trois blessés.

Moscou attribue cette attaque à Pravy Sektor, groupe nationaliste paramilitaire ukrainien qui s'est illustré lors de la contestation à Kiev. "Des civils innocents ont été tués dans l'attaque de combattants armés de Pravy Sektor", affirme la diplomatie russe en ajoutant que des habitants locaux avaient "saisi des voitures des attaquants dans lesquelles ils ont découvert des armes, des plans de la localité et des symboles de Pravy Sektor".

"On est étonné par le fait que cette tragédie soit survenue après la signature le 17 avril de l'accord de Genève" entre la Russie, l'Ukraine, les Etats-Unis et l'Union européenne, poursuit le ministère. "La Russie insiste pour que la partie ukrainienne respecte ses engagements en vue d'une désescalade dans le sud-est de l'Ukraine", selon la même source.

En savoir plus sur:

Nos partenaires