UE : la Représentation permanente de la Belgique en péril

29/05/13 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Le Vif

La Représentation permanente de la Belgique auprès de l'Union européenne va devoir se serrer la ceinture sous peine d'être en cessation de paiement. Un mail à ce sujet a été envoyé en interne mardi, rapporte ce mercredi La Libre Belgique.

UE : la Représentation permanente de la Belgique en péril

© Thinkstock

"L'Etat fédéral doit faire des économies drastiques, on le sait. Mais, ces mesures d'austérité que le secteur public s'applique à lui-même ont parfois des conséquences néfastes pour des services particulièrement prestigieux", estime La Libre Belgique.

Selon le courrier électronique, les budgets de fonctionnement de la Représentation permanente ont été réduits de 15 à 20 pc et si aucune mesure d'économie n'est prise, le poste diplomatique sera dans l'impossibilité d'honorer les factures dès mi-octobre 2013.

Une série de mesures, dont certaines pour le moins drastiques, vont ainsi être mises en place afin de réduire les dépenses à tous les niveaux. "La température ambiante au sein de la chancellerie (de la Représentation permanente, ndlr) sera dorénavant réglée pour se situer dans une plage allant de 20,5 degrés Celsius (...) à 28 degrés Celsius (...)", souligne le mail. "La consommation électrique devra être maîtrisée grâce à une série de mesures individuelles: interdiction d'utiliser des appareils de chauffage électrique; en fin de journée de travail, couper l'alimentation électrique des différents appareils (écran, PC, bouilloire, machine à café, ...); en quittant le bureau, éteindre les lumières. La capacité d'établissement de liaisons téléphoniques simultanées (entrantes et sortantes) vers les réseaux publics sera diminuée de moitié", est-il encore indiqué.

A défaut, des mesures encore plus drastiques devront être prises dès novembre 2013, précise le même mail.

Nos partenaires