Turquie : nouveau bilan officiel de 274 morts, de nombreux mineurs toujours coincés sous terre

14/05/14 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Le Vif

Le bilan de l'explosion dans une mine en Turquie s'est alourdi mercredi soir à au moins 274 morts alors que le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a été vivement pris à partie par des manifestants qui lui reprochaient de négliger la sécurité dans le secteur minier.

Turquie : nouveau bilan officiel de 274 morts, de nombreux mineurs toujours coincés sous terre

© Belga Image

Le ministre de l'Energie Taner Yildiz a précisé dans la soirée qu'un incendie sur le site entravaient les secours. "Le temps ne joue pas en notre faveur", a-t-il dit.

Le Premier ministre turc a annoncé plus tôt ce mercredi que le bilan de l'accident minier survenu mardi dans l'ouest de la Turquie s'était alourdi à 232 morts, ont rapporté les chaînes de télévision. Erdogan a fait cette déclaration aux journalistes à Soma, ville où s'est produite la catastrophe, et où il venait d'arriver avec des membres de son gouvernement islamo-conservateur, selon la chaîne d'information CNN-Türk.

"Les espoirs de retrouver des survivants s'amenuisent" dans l'accident minier survenu mardi dans l'ouest de la Turquie, avait annoncé dans la matiée le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Taner Yildiz. Selon un bilan provisoire du drame, l'un des pires de la Turquie, 205 mineurs ont été tués et "un incendie continu" dans le puits situé à Soma, district de la province de Manisa, a indiqué le ministre sur place à la presse.

Pas moins de 787 employés se trouvaient dans la mine au moment de l'explosion, survenue mardi tard dans la soirée, et plusieurs centaines d'entre eux sont toujours coincés sous terre, a indiqué le ministre Taner Yildiz, précisant que 80 mineurs secourus étaient blessés dont quatre grièvement.

Un grand nombre de mineurs est parvenu à s'échapper des galeries après l'explosion, mais une autre partie d'entre eux restait inaccessible, coincée dans une poche isolée, a indiqué à l'AFP un cadre de la mine ayant requis l'anonymat.

"Il y a déjà eu des petits incidents ici, mais là, c'est la première fois qu'on voit un tel accident, aussi grave que ça", a confié un mineur Coskun, encore sous le choc.

Un précédent bilan fourni mercredi à l'aube par le même responsable était de 201 morts. Peu avant M. Yildiz avait précisé que 363 mineurs avaient pu être sauvés après le drame. Pas moins de 80 personnes ont été blessées, dont quatre grièvement. Selon les premiers témoignages, l'explosion a eu lieu vers 12h30 GMT (14h30 à Bruxelles), apparemment provoquée par un transformateur électrique, et a provoqué un effondrement bloquant les mineurs dans les galeries.

Deuil national

"En raison de la catastrophe survenue dans la mine de Soma, un deuil national a été décrété pour trois jours à partir du 13 mai", indique un communiqué du bureau du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Les explosions dans les mines sont fréquentes en Turquie en particulier dans celles du secteur privé où, souvent, les consignes de sécurité ne sont pas respectées. L'accident le plus grave est survenu en 1992 quand 263 mineurs ont été tués dans une explosion de gaz dans la mine de Zonguldak (nord), plus grand bassin minier de charbon de Turquie. Le district de Soma, qui compte environ 100.000 habitants, est un des principaux centres pour l'extraction de la lignite, principale activité de la région.

En savoir plus sur:

Nos partenaires