Turquie: Les mesures de reprise en main du pouvoir "contraires" à l'Etat de droit

20/07/16 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Afp

Les dernières mesures de reprise en main prises par le pouvoir turc suite à la tentative de putsch sont "contraires" à l'Etat de droit, a estimé mercredi le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel.

Turquie: Les mesures de reprise en main du pouvoir "contraires" à l'Etat de droit

© Belga

"Presque quotidiennement de nouvelles mesures sont prises, qui sont contraires à un mode d'action respectant l'Etat de droit et qui ne respectent pas la nécessité de la proportionnalité" de la réaction en pareille situation, a déclaré à la presse Steffen Seibert.

"Il ne fait aucun doute que les mesures sont profondément préoccupantes", a-t-il ajouté.

Le chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan, de retour à Ankara pour la première fois depuis le putsch manqué, dirigeait mercredi à la mi-journée une réunion du Conseil de sécurité nationale qui devait déboucher sur une "décision importante".

Cette réunion intervient alors que l'étendue de la reprise en main, qui a surtout frappé l'armée, la justice, l'enseignement et les médias s'est encore accrue mercredi matin.

Le Conseil de l'enseignement supérieur (YÖK) a ainsi interdit, jusqu'à nouvel ordre, toutes les missions à l'étranger pour les universitaires.

Le YÖK a également exigé que la situation des universitaires actuellement à l'étranger soit examinée et qu'ils soient rappelés en Turquie dans les plus brefs délais, sauf "nécessité impérieuse".

Nos partenaires