Turquie : dix civils tués dans des raids turcs en Irak

02/08/15 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Dix civils ont été tués et 15 autres blessés par des raids de l'aviation turque dans le nord de l'Irak, a affirmé dimanche le parti prokurde turc HDP, l'armée ayant assuré peu auparavant qu'aucune frappe n'avait visé des zones habitées par des civils.

Turquie : dix civils tués dans des raids turcs en Irak

© Belga

La région visée, les monts Qandil dans le nord de l'Irak où s'est réfugiée la guérilla kurde de Turquie, est difficile d'accès et les informations peuvent rarement y être recoupées de source indépendante.

Selon un communiqué diffusé dimanche à Ankara par le Parti démocratique du peuple (HDP), dix civils ont été tués, "y compris des enfants et une femme enceinte", et 15 blessés dans des bombardements la veille aux environs du village de Zarkel.

L'armée a assuré pour sa part que, "après vérification", aucun village ne se trouvait près de ces frappes qui ciblaient "uniquement des abris utilisés par les terroristes".

Les autorités de la région autonome du Kurdistan irakien, avec lesquelles Ankara entretient d'assez bonnes relations, avait fait état samedi de six morts parmi la population locale. Le ministère turc des Affaires étrangères avait ensuite annoncé l'ouverture d'une enquête, promettant que "les faits seront pleinement vérifiés".

En réplique aux raids aériens, le PKK multiplie les attaques sur le sol turc. Il a revendiqué un attentat suicide dimanche contre une gendarmerie dans l'est du pays, qui a fait au moins deux morts et 31 blessés selon un bilan officiel.

De son côté, le leader du HDP Selahattin Demirtas a appelé dimanche, devant la presse, le PKK à cesser ses attaques. Il a demandé à la rébellion et au pouvoir central de renouer le dialogue, assurant que le pays "se rapproche rapidement d'une violente tempête" depuis l'éclatement il y a une dizaine de jours d'une trêve qui durait depuis 2013.

Avec l'Afp

En savoir plus sur:

Nos partenaires