Tuerie du Colorado : 24 charges pour meurtre contre James Holmes

30/07/12 à 19:56 - Mise à jour à 19:56

Source: Le Vif

Pas moins de 24 charges pour meurtre et 116 pour tentative de meurtre ont été retenues lundi contre l'auteur présumé de la fusillade qui a fait 12 morts et 58 blessés dans un cinéma du Colorado lors de la projection du film "Batman".

Tuerie du Colorado : 24 charges pour meurtre contre James Holmes

© Image Globe

James Holmes, 24 ans, a comparu devant le tribunal de Centennial, près de Denver, où il a été formellement mis en accusation pour la tuerie du 20 juillet, qui a choqué l'Amérique et rouvert l'interminable débat sur la réglementation des armes aux Etats-Unis.

Il est poursuivi, pour chacune des personnes décédées, à la fois pour assassinat (meurtre prémédité) et pour meurtre. Il est également poursuivi pour 116 tentatives de meurtre, pour détention d'un engin explosif et pour circonstances aggravées --un chef d'inculpation qui lui fait encourir une peine plus lourde.

Plus de 30 victimes et des membres de leur famille remplissaient les bancs du tribunal où ils ont observé un silence digne tout au long de l'audition d'une heure.

L'accusation a précisé qu'il lui faudrait plusieurs semaines pour décider de réclamer ou non la peine de mort, sachant que l'Etat du Colorado n'a exécuté qu'une seule personne depuis le rétablissement de la peine capitale aux Etats-Unis en 1976.

Holmes n'a quasiment pas parlé lors de l'audition, répondant simplement par "oui" à une question du juge William Sylvester. Lundi dernier, il avait donné l'impression d'être sérieusement dérangé lors d'une première comparution devant la justice au cours de laquelle il était apparu les cheveux teints en rouge-orangé, l'air hagard.

Les médias ont révélé que le jeune homme, dépourvu d'antécédents judiciaires et qui préparait un doctorat en neurosciences, avait envoyé un colis contenant un cahier et des dessins évoquant ses projets de tuerie à sa psychiatre, à l'Université du Colorado où il étudiait.

Des informations contradictoires avaient circulé dans la presse quant à savoir si le colis serait arrivé assez tôt pour que le massacre puisse être évité.

Dans une motion déposée devant la justice, ses avocats ont plaidé que les droits constitutionnels de leur client avaient été violés par la révélation de l'existence et du contenu de ce colis. Ils estiment que ce courrier ne peut pas être utilisé comme preuve parce que "M. Holmes était un patient du Dr (Lynne) Fenton, et que leurs échanges sont protégés" par le secret médical.

James Holmes est accusé d'avoir fait irruption dans un cinéma bondé d'Aurora, peu après le début du film "The Dark Knight Rises", dernier volet de la trilogie Batman dont la sortie était attendue par des millions de fans. Il était armé d'un fusil d'assaut muni d'un chargeur à grande capacité.

Dix des 58 blessés étaient toujours hospitalisés lundi, dont quatre dans un état critique.

Peu avant les faits, James Holmes avait pu acheter légalement quatre armes à feu dont un fusil semi-automatique. Via internet, il s'était également procuré plus de 6.000 balles et munitions.

Juste après cette nouvelle tuerie par arme à feu, le président des Etats-Unis Barack Obama avait promis de "continuer à travailler" avec le Congrès pour parvenir à un "consensus" sur la façon de lutter contre la violence due aux armes.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires