Tuerie de Chevaline: le frère de Saad al-Hilli réentendu dimanche

09/09/12 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Le Vif

Zaid al-Hilli, le frère de Saad al-Hilli, tué mercredi dernier en Haute-Savoie (Alpes françaises) ainsi que trois autres personnes, a été entendu samedi comme témoin par les policiers du Surrey et devait l'être à nouveau dimanche, a appris l'AFP de source proche de l'enquête.

Tuerie de Chevaline: le frère de Saad al-Hilli réentendu dimanche

© AFP

Les policiers britanniques, qui travaillent en coopération avec les gendarmes français envoyés sur place, cherchent à déterminer si les deux frères avaient un différend financier, comme cela a été avancé, et si celui-ci aurait pu motiver un tel règlement de comptes.

Zaid al-Hilli s'était déjà spontanément rendu au poste de police au lendemain des faits. Il n'a pas été précisé si des gendarmes français participaient à l'audition.

Au même moment, une perquisition est effectuée à Claygate, dans la banlieue de Londres, où habitait la famille tuée, en présence de plusieurs gendarmes français.

Samedi le procureur de la République d'Annecy Eric Maillaud a révélé que les quatre victimes décédées sur une route forestière à Chevaline, Saad al-Hilli, sa femme Iqbal, une proche âgée de nationalité suédoise qui se trouvait dans la même voiture, et un cycliste français qui passait par là, ont toutes succombé à plusieurs balles, dont, pour chacune, deux logées dans la tête.

Citant des sources anonymes, la télévision britannique Sky a assuré, sans autres précisions, que les enquêteurs avaient découvert deux téléphones portables dans la voiture.

M. al-Hilli, installé depuis longtemps en Grande-Bretagne, travaillait depuis près de deux ans pour la société de microsatellites Surrey Satellite Technology Limited (SSTL), appartenant à Astrium, -même filiale du géant aéronautique EADS. Zeena, 4 ans, la plus jeune des filles du couple al-Hilli victime de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie), dans les Alpes françaises, rentrera au Royaume-Uni dimanche avec "l'oncle et la tante" qui étaient allés la chercher samedi à Annecy, a annoncé dimanche une source proche de l'enquête.

Zeena est le seul membre de la famille à avoir échappé au ou aux tueur(s), en restant cachée dans la voiture aux pieds de sa mère, où les gendarmes français l'ont découverte pelotonnée au bout de huit heures. Son père, sa mère, une femme plus âgée qui se trouvait dans la voiture et un cycliste français ont été tués, recevant chacun deux balles dans la tête.

Sa soeur Zainab, 7 ans, est toujours en coma artificiel à l'hôpital de Grenoble après avoir été grièvement blessée.

>>Lire également >> Tuerie de Chevaline: Où en est l'enquête ?

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires