Tsipras: "La majorité absolue est un objectif atteignable pour Syriza"

16/09/15 à 07:31 - Mise à jour à 07:31

Source: Belga

Alexis Tsipras, ancien Premier ministre grec et dirigeant de la gauche Syriza, s'est dit confiant mardi dans sa victoire à cinq jours des législatives dans son pays, lors d'un entretien mardi soir à la chaîne de télévision Euronews.

Tsipras: "La majorité absolue est un objectif atteignable pour Syriza"

Alexis Tsipras © Belga

"Syriza sera sûrement le premier parti politique dans notre pays et je crois que la majorité absolue est un objectif totalement atteignable", a-t-il affirmé.

Selon les derniers sondages d'intention de vote, Syriza devance de moins d'un point son principal rival la droite Nouvelle-Démocratie et selon toujours ces enquêtes, il ne parviendrait pas à obtenir la majorité.

Mais Alexis Tsipras s'est dit prêt à des coopérations avec d'autres partis afin de parvenir à la formation d'un gouvernement et éviter de nouvelles élections.

"Si nous n'obtenons pas la majorité, nous aurons notre programme, notre plan et il y aura toujours des partis ou des députés qui ne voudront pas prendre le risque de nouvelles élections", a-t-il indiqué à Euronews.

Il s'est dit "sûr qu'après le 20 septembre, nous aurons un gouvernement qui poursuivra l'immense effort que nous avons enclenché le 25 janvier", lors des précédentes législatives.

A l'époque Syriza avait remporté une grande victoire avec 36,3% (contre 27,8% pour la droite) en promettant aux électeurs "la fin d'austérité".

Mais après six mois des négociations dures avec les créanciers, UE et FMI, il a été contraint le 13 juillet de signer un nouveau prêt pour son pays au prix de nouvelles mesures de rigueur, ce qui a provoqué la scission du Syriza, sa démission du poste du Premier ministre et des élections anticipées.

"Nous avons prouvé que dans les situations critiques, nous avons assumé le coût et la responsabilité de maintenir le pays en Europe et d'éviter une catastrophe économique encore plus grave", a expliqué l'ancien Premier ministre à Euronews.

Lors de récents interviews à des médias grecs, Alexis Tsipras a exclu une coopération avec la droite mais laissé la porte ouverte à une coopération avec les socialistes Pasok.

En savoir plus sur:

Nos partenaires