Trump probablement à la fin du mois devant le tribunal

10/11/16 à 13:42 - Mise à jour à 13:45

Source: Le Vif

Trump, malgré sa victoire, devra faire face à plusieurs accusations devant la justice. L'une d'entre elles, concernant la Trump University, pourrait se régler devant le tribunal à la fin du mois de novembre.

Trump probablement à la fin du mois devant le tribunal

Donald Trump à la Maison Blanche © Belga Image

Avant de s'installer à la Maison Blanche, Trump devra comparaître devant le tribunal de San Diego concernant une plainte collective relative à la "Trump University". Des étudiants poursuivent le magnat de l'immobilier pour "tromperie". Ils l'accusent de leur avoir fait de fausses promesses concernant la formation dispensée et demandent le remboursement du cursus.

C'est au milieu des années 2000 que Donald Trump a lancé son "université", avec comme promesse de révéler les "secrets" de sa réussite en affaires. 5000 étudiants s'y sont inscrits mais ses promesses n'auraient pas été tenues pour certains anciens étudiants qui s'estiment lésés. Ils demandent au futur président américain le remboursement de leurs frais de scolarité, qui pouvent atteindre 35 000 dollars (31 000 euros) par personne. Plusieurs employés de l'établissement ont également qualifié l'établissement - fermé en 2010 - de "système frauduleux" et de "mensonge complet".

"Mensonge complet"

Le milliardaire, de son côté, est d'avis que les étudiants en ont eu pour leur argent, s'appuyant sur des témoignages d'élèves satisfaits et sur des milliers d'évaluations positives. Cette défense est toutefois contestée par d'anciens étudiants qui ont affirmé avoir subi des pressions au moment de remplir les enquêtes de satisfaction. L'anonymat des réponses n'aurait pas été respecté et ils se seraient vu signifier qu'un avis positif était indispensable pour obtenir leur diplôme.

Trump devra témoigner dans un tribunal de San Diego, en Californie, probablement le 28 novembre prochain, pour l'ouverture d'un procès regroupant deux actions de groupe lancées contre la Trump University.

Les présidents en fonction sont protégés contre des poursuites judiciaires mais pas pour des faits qui ont eu lieu avant leur entrée à la Maison Blanche. Le simple fait d'être choisi comme président ne suffit pas. L'affaire pourrait cependant être reportée.

Nos partenaires