09/09/16 à 12:02 - Mise à jour à 11/09/16 à 16:36

Trump, l'anti-Américain

Quel que soit le résultat final de l'élection présidentielle du 8 novembre prochain, et même si Hillary Clinton tirait pleinement profit des propos ahurissants de son challenger pour le battre finalement à plates coutures, le discours de Donald Trump laissera des traces. En s'affranchissant à ce degré-là de la parole juste et des valeurs qui font une société, le milliardaire de l'immobilier bafoue les fondamentaux américains.

Il foule aux pieds le principe d'une nation fondée, dès l'origine, sur l'immigration et sur l'idée d'une Amérique " terre promise ". On sait que ce mythe fondateur a très largement vécu, mais il a pris un aspect véritablement sacré dans le roman national, comme en témoigne la fête de Thanksgiving, qui commémore chaque année une action de grâce dédiée " aux nombreux signes de faveur de Dieu " (George Washington, 1789). C'est un cas unique dans toutes les démocraties, et Dieu sait si le " story-telling " a de l'importance aux Etats-Unis, où le président prête serment sur la Bible. Qui imagine Trump la main posée sur les Ecritures ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires