Toujours pas de Commissaire européen belge...

04/09/14 à 07:09 - Mise à jour à 07:09

Il n'y a toujours pas d'accord, au bout de seize heures de négociations, sur la désignation du futur candidat belge pour la Commission européenne attendue par Jean-Claude Juncker ce jeudi à 10 heures.

Toujours pas de Commissaire européen belge...

Le siège de la Commission européenne. © Belga

Parmi les hypothèses évoquées, on envisage, faute d'accord, de remettre à M. Juncker une liste de cinq candidats. Cette hypothèse est toutefois considérée comme "difficilement" envisageable dans l'entourage d'autres négociateurs.

Le choix du Commissaire, lié à celui de la répartition des postes dans le gouvernement fédéral, et singulièrement au choix du Premier ministre, oppose le MR au CD&V qui défendent chacun leurs candidats.

Ce choix est également mis en balance dans la négociation sur le cadre budgétaire qui doit permettre de fixer pour les cinq prochaines années les grandes lignes politiques de la future coalition. Le CD&V souhaite un meilleur équilibre entre recettes et dépenses alors que les libéraux et la N-VA ont fortement insisté ces dernières semaines sur la nécessité de faire porter l'essentiel de l'assainissement et de la baisse de charges sur les dépenses.

Jeudi, le président de la N-VA Bart De Wever est régulièrement intervenu comme médiateur, tentant d'arrondir les angles entre les différents protagonistes.

A 10h30, sauf revirement, les co-formateurs Charles Michel et Kris Peeters se rendront chez le Roi sans réelle avancée à lui présenter dans le cadre de leur rapport intermédiaire. Durant les 16 heures de discussions mercredi et jeudi, les négociateurs ne se sont pour ainsi dire pas vus en réunion plénière. Jeudi peu avant 7 heures, la situation semblait bloquée. Toutefois, les co-formateurs tentaient une réunion avec les présidents de parti.

Nos partenaires