Tony Montana, "héros" djihadiste

21/04/16 à 10:08 - Mise à jour à 10:12

Source: Le Vif/l'express

De nombreux néobandits qui ambitionnent de devenir djihadistes vouent un culte au film Scarface et à son héros, Antonio Montana, petit immigré cubain devenu riche et puissant. Décryptage.

Devant la journaliste Anna Erelle (nom d'emprunt), transformée via Facebook en jeune candidate au djihad (1), Abou Bilel, Français combattant en Syrie, se présente comme un proche d'Abou Bakr al-Baghdadi, fondateur du groupe Etat islamique (EI). L'homme, 38 ans, se dit anticapitaliste mais adore la mode et les parfums de grandes marques, a du gel dans les cheveux, des Ray-Ban. Exhibant son 4×4 bourré d'explosifs et posant harnaché comme un para, il vante sa "réussite" : "Mais qu'est-ce que tu crois, mon bébé ! J'suis Tony Montana, moi, ici ! Sauf que je ne fais pas dans la drogue, mais dans la foi. Daech est blindé..."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires