Thaïlande : d'autres engins explosifs retrouvés après les attaques

16/08/16 à 06:51 - Mise à jour à 06:51

Source: Belga

Plusieurs engins explosifs ont été retrouvés dans la station balnéaire de Hua Hin dimanche en Thaïlande, suggérant que d'autres attaques étaient planifiées dans le pays qui a connu une série d'explosions le week-end passé. Quatre personnes ont perdu la vie dans ces déflagrations qui ont principalement visé des lieux touristiques comme Phuket.

Les autorités privilégient la piste d'attaques orchestrées par un individu mettant en marche un réseau d'assaillant. "Les actes ont été menés par un groupe en plusieurs endroits simultanément obéissant aux ordres d'un individu", a déclaré dimanche à la presse le général Pongsapat Pongcharoen, chef-adjoint de la police nationale cité par The Guardian.

D'autres attaques étaient sans doute planifiées car les autorités ont retrouvé deux autres engins explosifs à Hua Hin, frappé par deux fois jeudi et vendredi, a indiqué le ministre de l'Intérieur.

Un suspect est en détention pour ces attaques qui semblent viser l'industrie touristique, essentielle à ce pays d'Asie du Sud-Est.

A ce stade, aucun groupe n'a revendiqué les attaques, mais les observateurs évoquent soit les opposants à la junte, qui a remporté un référendum sur une adaptation de la constitution une semaine auparavant, soit l'insurrection des séparatistes musulmans qui empoisonne la pointe sud du pays. La piste du terrorisme international a par contre rapidement été balayée, le chef de la junte militaire thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, évoquant un "sabotage local".

Il devrait demander l'aide de la Malaisie voisine dans l'enquête en cours lors de sa visite au Premier ministre malaisien Najib Razak mardi, selon le média thaïlandais The Nation.

Au total, entre jeudi et vendredi, onze bombes ont explosé à travers cinq provinces du sud de la Thaïlande, notamment dans les stations balnéaires de Hua Hin et Phuket, faisant quatre morts et de nombreux blessés, dont 10 touristes.

L'autorité du tourisme thaïlandais évoque la possibilité d'un recul de 200.000 touristes étrangers cette année après cette vague d'explosions.

"D'ici la fin de l'année, il pourrait y avoir de 100.000 à 200.000 annulations", évoque l'organisme dans un communiqué cité par The Nation, "ce qui coûterait 10,6 milliards de baths (270 millions d'euros)". Le tourisme pèse près de 10% du PIB de l'économie thaïlandaise qui piétine depuis le coup militaire de 2014.

Nos partenaires