Texas : le foetus d'une femme enceinte morte cérébralement est anormal

23/01/14 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Le Vif

Le foetus d'une femme enceinte morte cérébralement mais maintenue en vie artificiellement au Texas, contre l'avis de ses proches, est "distinctement anormal", ont indiqué les avocats de la famille.

Texas : le foetus d'une femme enceinte morte cérébralement est anormal

© Thinkstock

Marlise Munoz, une femme de 33 ans alors enceinte de 14 semaines, s'était effondrée chez elle en pleine nuit le 26 novembre dernier, victime vraisemblablement d'une embolie pulmonaire alors qu'elle s'était levée pour s'occuper de son fils aîné, âgé de 15 mois.
La jeune femme, hospitalisée au John Peter Smith (JPS) Hospital de Fort Worth, y avait été prononcée en état de mort cérébrale mais gardée artificiellement en vie car enceinte, comme le veut la loi du Texas.

Cependant, les avocats de la famille ont affirmé mercredi soir que les dernières données médicales concernant le foetus n'étaient guère encourageantes: "Selon les derniers examens qui nous ont été fournis, le foetus est distinctement anormal", ont-ils souligné. "Même à ce stade précoce, les extrémités du bas du corps sont déformées à tel point qu'on ne peut déterminer le sexe", précisent les avocats, qui mettent aussi l'accent sur d'autres problèmes.

"C'est triste mais ces informations ne sont pas surprenantes étant donné que le foetus, après avoir été privé d'oxygène durant une période indéterminée (lors de l'embolie de sa mère), est en gestation dans un corps mort en train de se détériorer, tandis que la famille horrifiée ne peut qu'assister à cela dans une détresse et une tristesse absolues", ajoutent les avocats.

Une pétition a été lancée début janvier par Naral, organisation américaine pour le droit à l'avortement. Le très conservateur Texas est l'un des 12 Etats ayant adopté une réglementation stricte obligeant la poursuite du maintien en vie, quelle que soit l'avancée d'une grossesse.

Nos partenaires