Terrorisme : la chimère du FBI européen

03/04/16 à 13:12 - Mise à jour à 04/04/16 à 12:12

Source: Le Vif/l'express

Les attentats de Bruxelles ont relancé l'idée de créer une agence européenne de renseignement. Un projet irréaliste, alors que les services de sécurité nationaux peinent déjà à partager leurs informations.

Madrid 2004... Paris 2015, Bruxelles 2016. Depuis une douzaine d'années, chaque attentat sur le sol européen met en lumière les failles dans la coopération entre services de sécurité nationaux. L'eurodéputé belge Guy Verhofstadt est de ceux qui plaident pour la création d'une agence de renseignement commune. Ce FBI européen permettrait, selon chef de file du groupe des libéraux, de mieux assurer la sécurité des Européens dans une Union où les frontières ont été abolies. Il réclame aussi la mise sur pied d'un corps de gardes-frontières et de gardes-côtes européens. Autant de projets que les grands Etats, Royaume-Uni en tête, ne cessent de renvoyer aux calendes grecques, tant ils sont accrochés à leur souveraineté nationale.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires