Syrie: une attaque avortée de l'EI contre un aéroport fait 35 morts

11/04/15 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Belga

Les forces gouvernementales ont repoussé une attaque du groupe extrémiste Etat islamique (EI) contre un aéroport militaire clé dans le sud de la Syrie, une bataille qui a fait 35 morts, a indiqué samedi une ONG.

Syrie: une attaque avortée de l'EI contre un aéroport fait 35 morts

Regain de violence en Syrie. Ici, dans la ville d'Alep. © REUTERS

L'aéroport de Khalkhala est le seul aéroport militaire dans la province méridionale de Soueida, jusque-là largement épargnée par le conflit qui ravage la Syrie depuis quatre ans. Vendredi, "des combattants ayant fait allégeance à l'EI ont attaqué pour la première fois les environs de l'aéroport militaire Khalkhala à Soueida", une province à majorité druze, a affirmé le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Cet aéroport stratégique a été attaqué dans le passé à plusieurs reprises par des groupes rebelles et la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, car il se situe sur l'autoroute reliant la ville de Soueida, aux mains de l'armée, à la capitale Damas. Au moins 20 soldats et 15 jihadistes ont été tués dans la bataille, au terme de laquelle les forces loyalistes ont maintenu leur contrôle sur l'aéroport et ses environs, d'après l'OSDH.

L'agence officielle syrienne Sana a rapporté de son côté que l'armée avait fait "avorter des tentatives de terroristes de l'EI d'infiltrer les villages de Dalfaa et d'Abou Harate" dans la province de Soueida. L'EI, qui contrôle déjà de larges territoires dans l'est et le nord de la Syrie, tente d'ouvrir d'autres fronts. Il a pris récemment la majeure partie du camp de Yarmouk dans le sud de Damas.

Dans le nord, au moins cinq personnes ont été tuées et des dizaines blessées par des obus tirés samedi par les rebelles contre le quartier chrétien de Souleimaniyé à Alep, selon l'OSDH. La télévision officielle a fait état d'au moins huit morts. L'armée de l'air largue quotidiennement des barils d'explosifs sur les secteurs rebelles de l'ex-capitale économique de Syrie, tandis que les insurgés tirent des obus sur les quartiers tenus par le régime. Plus de 215.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis 2011.

En savoir plus sur:

Nos partenaires