Syrie : "Quelle trêve ? Cette trêve est un mensonge"

27/10/12 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

La trêve instaurée en Syrie par le médiateur international Lakhdar Brahimi est "mort-née", a affirmé ce samedi un commandant rebelle à Alep, qualifiant le plan de l'émissaire d'"échec".

Syrie : "Quelle trêve ? Cette trêve est un mensonge"

© AFP

"Quelle trêve? Cette trêve est un mensonge. Comment un régime criminel peut-il respecter une trêve ? C'est un échec de Brahimi, cette initiative est mort-née", a affirmé le colonel Abdel Jabbar al-Oqaidi, chef du conseil militaire rebelle d'Alep (nord), à l'AFP. "J'étais sur plusieurs front hier (vendredi) et l'armée n'arrêtait pas de bombarder", a-t-il ajouté, en référence au premier jour de l'entrée en vigueur du cessez-le-feu temporaire.

"Le peuple syrien est devenu un cobaye, à chaque fois, il y a un émissaire qui tente un plan, alors que nous savons que ce régime ne le respectera pas", a-t-il poursuivi, soulignant que ce n'était pas les rebelles qui avaient rompu la trêve. "Notre mission est de défendre le peuple, ce n'est pas nous qui attaquons", a-t-il assuré.

La trêve a volé en éclats quelques heures après son entrée en vigueur théorique vendredi, journée au cours de laquelle au moins 146 personnes ont péri, selon l'Observatoire syrien des droits des l'Homme (OSDH).

L'ONG, qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales dans des hôpitaux militaires et civils à travers le pays, a recensé 53 civils, 50 rebelles et 43 soldats tués vendredi, soit un bilan qui dépasse la centaine de morts, comme chaque jour depuis que la révolte contre le régime s'est transformée en conflit armé au cours des derniers mois.

Levif.be, avec Belga

Nos partenaires