Syrie: les Kurdes affirment avoir avancé face aux djihadistes à Kobané

13/10/14 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Belga

Les forces kurdes ont repris dans la nuit deux positions aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans la ville syrienne de Kobané, le groupe extrémiste contrôlant toujours près de la moitié de cette cité frontalière de la Turquie, a indiqué lundi une ONG.

Syrie: les Kurdes affirment avoir avancé face aux djihadistes à Kobané

Depuis la frontière, un char turc observe la ville syrienne de Kobané. © Belga

L'Etat islamique qui a lancé une offensive d'envergure le 16 septembre contre Kobané, menace de prendre cette ville mais fait face à une résistance farouche des YPG, les Unités de protection du peuple, principale milice kurde en Syrie.

"Les YPG ont mené une contre-offensive dans le secteur sud de Kobané et ont repris deux positions qui étaient sous contrôle de l'EI, tuant 13 djihadistes", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les YPG "sont parvenus à avancer quelques mètres aux bords" de leur QG occupé, qui comprend les immeubles abritant le commandement des YPG mais aussi des Assayech (forces de sécurité kurdes) et le conseil local de la ville. Dans le même temps, la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis a mené au moins deux nouvelles frappes aériennes sur des cibles du groupe EI. Lundi en journée, de violents combats opposaient encore djihadistes et combattants kurdes dans les faubourgs de la ville, à proximité du poste-frontière turc de Mursitpinar (sud).

Les combats, qui ont lieu dans le secteur emprunté par les civils kurdes fuyant les combats en se dirigeant vers la Turquie toute proche, menacent de couper tout passage entre Kobane et la frontière. Plus de 200.000 réfugiés kurdes de la région de Kobané ont déjà traversé la frontière turque pour fuir l'avancée des jihadistes. La Turquie a déployé d'importants renforts militaires, notamment des blindés et des pièces d'artillerie, le long de sa frontière. Mais elle refuse pour l'heure d'intervenir militairement aux côtés de la coalition.

Nos partenaires