Syrie: Les forces kurdes préparent la bataille de libération de Raqa, place stratégique de l'EI

31/03/16 à 20:29 - Mise à jour à 20:29

Source: Belga

Les forces kurdes syriennes se préparent à la bataille de "libération" de la ville syrienne de Raqa, sous l'égide de la coalition internationale, en resserrant l'étau autour de ce bastion du groupe Etat islamique, a affirmé jeudi le chef des Kurdes syriens, Saleh Muslim.

Syrie: Les forces kurdes préparent la bataille de libération de Raqa, place stratégique de l'EI

Forces kurdes de Syrie, ici à Kobané, le 26 décembre 2016 © Reuters

"Les Forces démocratiques syriennes (FDS, alliance dominée par les milices kurdes) se préparent avec la coalition à libérer Raqa", a déclaré M. Muslim lors d'une rencontre avec des journalistes à Paris. Mais il a ajouté qu'il était nécessaire que "les habitants arabes de la région de Raqa" se joignent aux forces kurdes - qui comptent selon lui entre 40.000 et 50.000 hommes et femmes - afin de pouvoir libérer la ville.

Le chef du Parti de l'union démocratique (PYD) a expliqué que ses forces tentaient actuellement de prendre le contrôle "du couloir de 70 km qui constitue le seul accès des terroristes vers la Turquie", dans le nord-est de la Syrie. Selon lui, les combattants de l'EI qui se sont retirés de Palmyre, dont le régime syrien a repris le contrôle, "se dirigent vers Aazaz depuis la Turquie". "Ce couloir entre la Turquie et Raqa doit être fermé, avec l'appui aérien de la coalition", a-t-il souligné. Les forces kurdes et leurs alliés ont déjà pris le contrôle le mois dernier de Chadadi, un bastion de l'EI, coupant la route de ravitaillement des djihadistes vers la ville de Mossoul, leur fief en Irak.

Grâce au soutien militaire de la coalition dirigée par Washington, les forces kurdes avaient repoussé il y a un an l'offensive lancée par le groupe EI sur la ville de Kobané, toute proche de la frontière turque, à l'issue de plusieurs mois d'une féroce bataille. M. Muslim a indiqué que la zone sous contrôle des Kurdes, qui compte selon lui entre quatre et cinq millions d'habitants, allait encore s'élargir, "car les gens veulent se débarrasser de Daech" (acronyme arabe de l'EI).

Les Kurdes de Syrie ont proclamé le 17 mars une région fédérale dans le nord du pays, une initiative immédiatement rejetée par le régime de Bachar al-Assad et l'opposition.

En savoir plus sur:

Nos partenaires