Syrie: le massacre "terrifiant" de Homs a fait 260 morts

04/02/12 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Le Vif

Le Conseil national syrien (CNS), qui regroupe la plupart des courants de l'opposition, a affirmé samedi que 260 civils avaient été tués à Homs dans la nuit, le "plus terrifiant massacre" depuis le début de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad en mars 2011.

Syrie: le massacre "terrifiant" de Homs a fait 260 morts

© AFP

Le CNS a exhorté la Russie à "clairement condamner le régime et à le tenir responsable pour les massacres", selon un communiqué du mouvement diffusé dans la nuit.

Le régime de Damas a affirmé pour sa part samedi que les civils tués à Homs dans la nuit de vendredi à samedi l'ont été par des hommes armés, indique l'agence officielle Sana.

"Les civils montrés par les chaînes de télévision satellitaires sont des citoyens qui ont été kidnappés et tués par des hommes armés", précise Sana.

217 civils tués à Homs, selon un nouveau bilan de l'OSDH

Du côté de l'OSDH, on estime à au moins 217 civils tués et plusieurs centaines blessés au cours de cette même nuit. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a aussi appelé le peuple à descendre dans la rue.

Quelque 138 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées dans le quartier d'Al Khalidiya et 79 dans d'autres quartiers, selon un communiqué de l'organisation qui appelle "le peuple syrien dans toutes les régions à descendre dans les rues des villes et des villages et à se lever contre le régime qui commet un véritable massacre en ce moment à Homs".

La chaîne de télévision Al-Jazira a évoqué de son côté "des combats importants" dans la ville de Homs entre l'armée régulière et des groupes de déserteurs. Le directeur de l'OSDH, Rami Abderrahman, a indiqué à l'AFP ne pas avoir d'informations sur ce point.

En revanche, selon lui, l'armée a également tiré dans la nuit dans les régions d'Al-Zabadani et Al-Ghouta. Vendredi, des milliers de Syriens ont manifesté dans l'ensemble du pays, notamment à Damas, pour marquer le 30e anniversaire du massacre de Hama (centre), où les forces du régime de Bachar al-Assad ont tiré comme ailleurs pour disperser les manifestants.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires