Syrie: la Turquie veut être "plus active" dans les six prochains mois

20/08/16 à 12:42 - Mise à jour à 12:41

Source: Afp

La Turquie souhaite être "plus active" sur la crise syrienne dans les six prochains mois parce que le "bain de sang doit cesser" et le président Bachar al-Assad "est l'un des acteurs aujourd'hui", a déclaré samedi le Premier ministre Binali Yildirim à des journalistes.

Syrie: la Turquie veut être "plus active" dans les six prochains mois

Yildirim © Reuters

"Nous disons que le bain de sang doit cesser. Les bébés, les enfants, les innocents ne devraient pas mourir", a dit le chef du gouvernement turc. "Et c'est la raison pour laquelle la Turquie va être plus active en essayant d'empêcher (la situation) de s'aggraver au cours des six prochains mois."

La Turquie s'est récemment réconciliée avec la Russie et a accéléré ses échanges avec l'Iran, deux pays qui soutiennent activement le président Assad dont Ankara réclamait encore très récemment le départ. "Que nous l'aimions ou pas, Assad est aujourd'hui l'un des acteurs" de la guerre dans ce pays et "on peut lui parler pour la transition", a dit M. Yildirim, tout en ajoutant immédiatement : "en ce qui concerne la Turquie cela est hors de question".

Les Etats-Unis sont "notre partenaire stratégique, pas notre ennemi", a également assuré le Premier ministre turc, appelant à éliminer les tensions à un moment où les relations sont éprouvées par la demande d'Ankara d'extradition du prédicateur Fethullah Gülen. "Il peut y avoir des hauts et des bas entre deux pays", mais "nous devons éliminer (ce) qui détériore nos relations."

Nos partenaires