Syrie: la Russie construit une longue piste d'atterrissage à Lattaquié

13/09/15 à 16:09 - Mise à jour à 16:09

La Russie construit une piste d'atterrissage près d'un aéroport militaire dans la province syrienne Lattaquié, fief du régime de Damas, rapporte une ONG dimanche précisant que des centaines de techniciens et conseillers militaires russes étaient sur place.

Syrie: la Russie construit une longue piste d'atterrissage à Lattaquié

Un avion cargo russe sur le tarmac de l'aéroport de Lattaquié. © AFP

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) rapporte ces informations en pleine polémique sur un éventuel renforcement par Moscou, allié indéfectible de Damas, de ses moyens militaires dans ce pays en guerre.

D'après l'OSDH, qui dispose d'un large réseau de sources civiles, médicales et militaires à travers la Syrie, "des forces russes sont en train d'aménager une longue piste capable d'accueillir de grands avions près de l'aéroport militaire de Hmaymime dans la province de Lattaquié".

"Les Russes empêchent toute partie syrienne, civile ou militaire, d'entrer dans cette zone où est construite la piste", précise l'ONG.

L'OSDH précise également qu'"au cours des dernières semaines, des avions militaires ont atterri à l'aéroport de Hmaymime avec à leur bord des équipements militaires en plus de centaines de conseillers militaires et de techniciens russes".

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane a précisé à l'AFP que les "Russes sont train par ailleurs d'élargir l'aéroport de Hamidiyé, généralement utilisé pour l'épandage de pesticides agricoles". Cet aéroport se trouve dans la province de Tartous, autre fief du régime situé au sud de Lattaquié.

Samedi, les médias officiels syriens ont rapporté que deux avions russes "transportant une aide humanitaire" ont atterri à l'aéroport international de Lattaquié, ville côtière et fief du président Bachar al-Assad.

Avec Damas, Lattaquié et Tartous restent les principaux fiefs du pouvoir syrien, qui a perdu de vastes territoires depuis le début de sa guerre contre les rebelles en mars 2011.

La Russie a défendu cette semaine l'envoi de matériel militaire au régime Assad, dont l'armée est en grande difficulté à la fois face surtout aux jihadistes d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique (EI).

Son chef de la diplomatie Sergueï Lavrov a notamment admis pour la première fois que des avions russes à destination de Syrie transportaient non seulement de l'aide humanitaire, mais aussi "des équipements militaires conformément aux contrats existants" signés avec le pouvoir syrien.

Mais Moscou a rejeté des accusations américaines sur un déploiement récent de matériel et de soldats près de Lattaquié.

Ces derniers jours, des responsables américains ont affirmé avoir observé dans la province de Lattaquié une dizaine de véhicules blindés de transport de troupes et des dizaines de soldats venus de Russie.

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires