Syrie : la reconquête d'Alep et de la région de Damas s'intensifie

02/10/12 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

Le régime syrien affichait ce mardi sa volonté de porter un coup décisif à la rébellion, avec une offensive dans la région de Damas, où plusieurs villes ont été bombardées, et l'envoi de renforts à Alep.

Syrie : la reconquête d'Alep et de la région de Damas s'intensifie

© Reuters

Ce mardi, les violences ont fait au moins 51 morts, dont 22 civils, à travers le pays, selon un bilan provisoire de l'OSDH.

Parallèlement, un combattant kurde syrien a été tué par l'armée turque à la frontière, dans le premier incident du genre entre les deux pays, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Autre écho du conflit dans les pays voisins, l'Irak a ordonné à un avion iranien à destination de Damas de se poser, et l'a fouillé pour s'assurer qu'il ne transportait pas d'armes, ont déclaré des responsables irakiens. Bagdad, qui s'abstient d'exiger le départ du président syrien Bachar al-Assad, répondait ainsi à une demande insistante des Etats-Unis.

Et le nombre de Syriens réfugiés dans les pays limitrophes a triplé ces trois derniers mois, pour dépasser le seuil des 300.000, a annoncé le Haut-commissariat de l'ONU aux réfugiés, selon qui ce nombre devrait doubler avant la fin de l'année.

Plus de 31.000 personnes, en majorité des civils, ont péri en 18 mois de conflit en Syrie, selon un nouveau bilan de l'OSDH, qui s'appuie sur un large réseau de militants et médecins.

"L'armée syrienne déterminée à gagner au plus vite la bataille d'Alep"

Dès l'aube, l'armée syrienne a bombardé plusieurs localités de la province de Damas, en particulier Douma, où au moins six civils ont péri dans des bombardements et des tirs. Parallèlement, six soldats sont morts dans une attaque rebelle contre un centre médical dans la ville, où sont stationnés les militaires, selon l'OSDH.

Toujours dans la région de Damas, au moins onze personnes, dont deux femmes, ont été tuées mardi par des bombardements et des tirs des forces gouvernementales dans la ville rebelle de Harasta, selon l'OSDH.

Le régime tente de conquérir cette ville qui jouxte la périphérie est de la capitale et la région de la Ghouta orientale, où sont retranchés un grand nombre de rebelles.

Le quotidien officiel al-Baas a annoncé ce mardi que "la fin des opérations de sécurité dans l'ensemble de la province de Damas" était proche, expliquant que les forces gouvernementales avaient "saisi de grandes quantités de munitions et d'équipements dont des mitrailleuses fabriquées en Israël".

Ailleurs dans le pays, à Alep, deuxième ville du pays, des bombardements ont fait des blessés dans plusieurs quartiers, selon l'OSDH, qui a également évoqué la découverte ce mardi des corps de 15 jeunes hommes dans le quartier d'al-Zahra.

Six jours après le lancement d'une offensive rebelle qui n'a pas permis d'avancée majeure à Alep, le journal officiel al-Watan a affirmé que de "nouveaux renforts" militaires avaient été dépêchés dans la métropole. "Ceci est un signe de la détermination de l'armée syrienne pour gagner au plus vite la bataille d'Alep" face à des rebelles "fatigués", écrit le journal.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires