Syrie : la destruction de ses armes chimiques entamée en un "temps record"

07/10/13 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

Les experts internationaux ont supervisé dimanche en Syrie la destruction de têtes de missiles, de bombes et d'équipements pour mélanger les produits chimiques lors de la première journée de l'élimination de l'arsenal chimique syrien, a annoncé l'ONU.

Syrie : la destruction de ses armes chimiques entamée en un "temps record"

© Image Globe

Les experts ont supervisé des personnels syriens qui "ont utilisé des lances thermiques et des meuleuses pour détruire ou mettre hors d'usage une série de matériels", indique un communiqué publié à New York par l'ONU et par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Leurs experts ont pour mission de détruire un arsenal estimé à mille tonnes, dont des centaines de gaz moutarde ou de gaz sarin, réparties dans des dizaines de sites, conformément à une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Ils doivent le faire dans un pays en guerre, une première pour une mission de désarmement chimique. "Le processus de destruction du programme syrien d'armes chimiques a commencé aujourd'hui", indique le communiqué, qui confirme des indications données par un responsable de l'ONU à Damas.

Les deux équipes d'experts s'emploient aussi à "surveiller, vérifier et rapporter" la concordance des informations fournies par le gouvernement syrien avec la situation réelle de son arsenal chimique.

L'équipe est chargée de faire appliquer la résolution 2118 du Conseil de sécurité, votée le 27 septembre à la suite d'une attaque au gaz sarin qui avait fait des centaines de morts dans la banlieue de Damas en août.

John Kerry met la destruction des armes chimiques "au crédit" de Damas

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a mis lundi "au crédit" du régime syrien la destruction de ses armes chimiques, entamée en un "temps record".

"Le processus a démarré en un temps record et nous en sommes reconnaissants à la Russie, pour sa coopération, mais bien entendu aussi envers la Syrie, pour son consentement", a déclaré M. Kerry lors d'une conférence de presse conjointe à l'issue d'un entretien avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, sur l'île indonésienne de Bali.

"Je pense qu'il est extrêmement significatif que hier, dimanche, une semaine après l'adoption de la résolution (de l'ONU), des armes chimiques ont été détruites. Je pense que c'est à mettre au crédit du régime de Damas, franchement. Il s'agit d'un bon début et nous l'accueillons favorablement".

En savoir plus sur:

Nos partenaires