Syrie : l'aide humanitaire se prépare à entrer dans Baba Amr

02/03/12 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Le Vif

Le convoi de sept camions du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et du Croissant rouge arabe syrien (CRAS) "se prépare à entrer dans le district de Baba Amr" à Homs, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'organisation basée à Genève.

Syrie : l'aide humanitaire se prépare à entrer dans Baba Amr

© Reuters

"On se prépare à entrer dans le district de Baba Amr" à Homs, bastion de la rébellion qui a été repris par l'armée syrienne jeudi, a déclaré le porte-parole adjoint du CICR, Sébastien Carliez.

Il a expliqué que "le convoi est arrivé à Homs il y a quelques minutes". Ces camions transportent de la nourriture, des médicaments, des couvertures, du lait pour bébé et d'autres équipements.

Le CICR avait annoncé jeudi avoir reçu des "indications positives" des autorités syriennes concernant sa demande de trêve humanitaire de deux heures par jour.

Pour sa part, le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé jeudi aux autorités syriennes "d'autoriser un accès libre, total et immédiat du personnel humanitaire à toutes les populations qui ont besoin de secours".

La France ferme son ambassade en Syrie

Le président Français a expliqué qu'il voulait dénoncer le "scandale" de la répression du régime d'al-Assad.
La France a pris la décision de fermer son ambassade en Syrie pour dénoncer le "scandale" de la répression conduite par le régime de Bachar al-Assad contre sa population, a annoncé vendredi le président Nicolas Sarkozy à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles: "Ce qui se passe, c'est un scandale, il y a plus de 8.000 morts, (dont) des centaines d'enfants, et la ville de Homs qui menace d'être rayée de la carte, c'est absolument inacceptable". Le chef de l'Etat, a aussi précisé que "l'attitude du pouvoir syrien a été particulièrement inadmissible" dans les tentatives d'évacuation des journalistes français Edith Bouvier et William Daniels, qui ont pu gagner le Liban jeudi.

Les dirigeants des pays de l'UE ont par ailleurs averti le régime syrien qu'il allait devoir répondre de ses actes et des "atrocités" commises dans le cadre de la répression des mouvements de contestation dans le pays. "Le Conseil européen (...) va travailler" en vue de rassembler des éléments permettant de faire état des "crimes épouvantables" qui sont commis dans le pays, a déclaré le président de l'UE, Herman Van Rompuy, à l'issue du sommet à Bruxelles.

L'ONU a par ailleurs annoncé la tenue, le 8 mars au siège des Nations unies à Genève, d'un "forum humanitaire" sur la situation en Syrie, rassemblant organisations humanitaires, Etats et organisations régionales.

Le Vif.be, avec Belga et L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires