Syrie : Jihad, d'Etterbeek, ouvre un hôtel à Homs

09/05/14 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Le Vif

Ouvrir un hôtel dans la Syrie en guerre ? C'est le pari a priori insensé d'un Belgo-Syrien d'Etterbeek. Il nous explique pourquoi.

Syrie : Jihad, d'Etterbeek, ouvre un hôtel à Homs

© D.R.

Certains partent faire le jihad en Syrie. D'autres vont y construire des hôtels, comme le Belgo-Syrien Jihad Jalhoum, qui, malgré son prénom, est chrétien. Et fervent supporter de Bachar Al-Assad. C'est à Homs qu'il construit son complexe "Magic Town". A Homs, ville sinistrée où la guerre continue de faire rage ? "Bien sûr, il y a les destructions, les barrages, les bombardements, mais c'est limité à une zone d'environ un kilomètre carré dans le centre ville d'où proviennent toutes les images des médias, répond l'Etterbeekois. La périphérie est intacte et c'est là que j'ai commencé mon projet à la veille du conflit. J'y ai beaucoup investi, et je tiens à préserver mon bien".

Situé à Zaidal, à 5 kilomètres à l'est du centre ville, le Magic Town sera composé de 130 chambres, 18 suites et 32 appartements. "Début juillet, je voudrais déjà ouvrir la piscine, la terrasse extérieure, l'endroit où on fume le narguilé, car les gens cherchent avidement des endroits pour se détendre ou des lieux pour des fêtes de mariage, par exemple." Avec en arrière-plan les fumées sur la ville ? "Je n'ai pas peur, car le régime nous protège, affirme Jihad. Dans notre zone, les commerces n'ont jamais fermé, et l'école n'a pas manqué un seul jour. L'administration continue de fonctionner : les bureaux ont simplement été délocalisés vers l'extérieur de la ville". Il retournera à Homs dans deux semaines, avec sa femme et ses deux bébés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires