Syrie : deux journalistes occidentaux tués à Homs

22/02/12 à 10:46 - Mise à jour à 10:46

Source: Le Vif

Selon la chaîne d'information Al Jazeera, les deux journalistes occidentaux tués à Homs sont le Français Rémi Ochlik et l'Américaine Mary Colvin.

Syrie : deux journalistes occidentaux tués à Homs

© Reuters

Deux journalistes occidentaux ont été tués ce mercredi dans la ville syrienne rebelle de Homs (centre) où les bombardements ont touché un centre de presse de militants antirégime, a affirmé un militant sur place.Selon Al Jazeera, il s'agirait du photographe français Rémi Ochlik et de la journaliste britannique du Sunday Times Mary Colvin.

Rémi Ochlik était âgé de 28 ans et avait notamment couvert les révolutions de 2011 en Tunisie, en Egypte et en Libye. Son travail a notamment été publié dans Le Monde Magazine, VSD, Paris Match, Time Magazine et The Wall Street Journal.

Marie Colvin, 55 ans, était correspondante de guerre de longue date au Moyen-Orient. Ressortissante américaine installée à Londres, elle a couvert de nombreux conflits notamment en Yougoslavie, en Iran et en Libye. Elle avait perdu un oeil lors d'un reportage au Sri Lanka, en 2001.

Un obus serait tombé sur la maison où se trouvaient les deux journalistes, un centre de presse situé dans le quartier de Baba Amr. Des roquettes les auraient frappés alors qu'ils tentaient de fuir. Aucun témoin sur place n'a pu établir si l'obus qui l'a tué avait été tiré par un rebelle syrien ou s'il s'agissait d'un tir de l'armée syrienne. Le drame survient moins de deux mois après la mort du grand reporter français Gilles Jacquier, le 11 janvier. Gilles Jacquier est le premier journaliste occidental tué en Syrie depuis le début de la révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad il y a dix mois. Il a péri à Homs, épicentre de la contestation dans le centre de la Syrie, lors d'un voyage autorisé par les autorités qui restreignent drastiquement les mouvements des journalistes dans le pays. Aucun témoin sur place n'a pu établir si l'obus qui l'a tué avait été tiré par un rebelle syrien ou s'il s'agissait d'un tir de l'armée syrienne.

Moins de deux mois après Gilles Jacquier

LeVif.be avec L'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires