Syrie: cinq pays arabes d'accord pour lutter contre les djihadistes

24/08/14 à 18:11 - Mise à jour à 18:10

Source: Le Vif

L'Arabie saoudite et quatre autres pays arabes, dont le Qatar, sont convenus dimanche de la nécessité de lutter contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui "menacent" la sécurité et la stabilité de la région et du monde.

Syrie: cinq pays arabes d'accord pour lutter contre les djihadistes

© Reuters

Dans un communiqué publié au terme d'une réunion ministérielle à Jeddah (ouest de l'Arabie saoudite), les participants ont indiqué avoir discuté de "la progression de l'idéologie terroriste et extrémiste, et des troubles que connaissent certains pays arabes", dans une allusion aux avancées des djihadistes de l'EI en Irak et en Syrie.

Ils ont également passé en revue "les graves répercussions" sur "les Etats de la région et la menace que (ces djihadistes) représentent pour la sécurité et la paix mondiales", selon le texte publié par l'agence officielle saoudienne Spa.

Les participants, qui ont examiné aussi "les développements de la situation en Syrie", ont relevé "une convergence de vues sur les questions évoquées et sur la nécessité d'agir sérieusement (...) pour préserver la sécurité et la stabilité des Etats arabes", souligne le communiqué. Les résultats de la rencontre devraient être soumis aux autres membres de la Ligue arabe, qui en compte 22 au total.

La réunion s'est tenue à huis clos. Elle a regroupé autour du ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, ses homologues d'Egypte, des Emirats arabes unis et du Qatar et un conseiller de Jordanie, représentant "les pays arabes membres du comité de contact international sur la Syrie".

Les djihadistes prennent le dernier bastion du régime dans la région de Raqa

Par ailleurs, les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont pris dimanche l'aéroport de Tabqa, dernier bastion du régime de Bachar al-Assad dans la province septentrionale de Raqa, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les combats se poursuivent aux alentours de l'aéroport qui est tombé aux mains de l'EI, alors que les corps de dizaines de soldats syriens gisent" à l'intérieur, a indiqué l'OSDH. "La majorité des forces du régime se sont retirées de l'aéroport", ajoute l'ONG.

La télévision officielle syrienne a confirmé que les soldats s'étaient retirés de l'aéroport militaire. "Après avoir mené des combats violents, les soldats se sont retirés de l'aéroport de Tabqa", a indiqué la télévision. "Ils se sont déployés (à l'extérieur) et continuent de porter des coups durs aux groupes terroristes leur infligeant des pertes énormes", a-t-elle poursuivi.

Les djihadistes avaient lancé mardi un assaut contre l'aéroport. Au moins 100 combattants de l'EI et 25 membres des troupes gouvernementales avaient été tués jusque-là, selon l'OSDH.

L'aéroport de Tabqa constituait le dernier bastion du régime dans la province de Raqa, contrôlée par l'EI. En juillet et début août, l'EI avait chassé l'armée de deux bases importantes de Raqa, la base 93 et la division 17, après avoir tué plus d'une centaine de soldats.

En savoir plus sur:

Nos partenaires