Syrie: "Bachar al-Assad a menti à Kofi Annan"

11/04/12 à 05:34 - Mise à jour à 05:34

Source: Le Vif

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, attendra jusqu'à jeudi pour juger si le régime syrien respecte ses engagements de cessez-le-feu, demandés par l'émissaire de l'ONU, Kofi Annan. M. Reynders semble cependant ne plus avoir confiance en Bachar al-Assad.

Syrie: "Bachar al-Assad a menti à Kofi Annan"

© Image Globe

"Il ne donne pas l'impression de vouloir changer la situation, que du contraire. Assad a menti a Kofi Annan", a indiqué M. Reynders.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a appelé mardi les autorités syriennes à cesser les combats avant la date limite du jeudi 12 avril. Dans une déclaration lue par l'ambassadrice américaine à l'ONU, le Conseil de sécurité soutient la demande formulée plus tôt par le médiateur international Kofi Annan que les autorités syriennes cessent les combats avant le 12 avril à 06h00, heure de Damas .

Le régime du président Assad et les forces de l'opposition s'étaient déjà déclarés favorables à un cessez-le-feu pour le 10 avril, mais les combats faisaient toujours rage mardi.

"Je ne vois vraiment pas comment Bachar-Al Assad va mettre un terme à cette barbarie", a indiqué mardi soir Didier Reynders à Rabat, où il se trouve actuellement en visite officielle. "Si rien n'a changé d'ici jeudi, la communauté internationale devra commencer à penser à la prochaine étape", estime le ministre. M. Reynders plaide notamment pour l'envoi d'une mission de l'ONU qui pourrait mettre en place un "corridor humanitaire". "Au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, la pression sur la Chine et la Russie doit s'intensifier", a-t-il ajouté.

Si le cessez-le-feu n'est pas respecté, le ministre estime également qu'une nouvelle réunion des "Amis de la Syrie" devrait être rapidement planifiée.

LeVif.be, avec Belga.

Nos partenaires