Syrie : au moins 25 morts dans un attentat à Damas

06/01/12 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

Une explosion a fait des victimes, surtout civiles, près d'une école dans le quartier historique de Midane, dans la capitale syrienne. Les Frères musulmans accusent le régime d'être derrière cet attentat suicide.

Syrie : au moins 25 morts dans un attentat à Damas

© Reuters

L'explosion aurait fait au moins 25 morts et 46 blessés. Il s'agirait d'un attentat-suicide, qui s'est produit ce vendredi matin dans le quartier historique de Midane à Damas, selon la télévision publique syrienne.

"Dix personnes ont été tuées et des restes des corps d'au moins quinze autres personnes ont été retrouvés. 46 autres ont été blessées", a affirmé la télévision dans un premier bilan, précisant qu'il s'agit en majorité de civils. "L'attentat a eu lieu dans un quartier populaire près d'une école dans un lieu bondé", a précisé la télévision qui a diffusé les premières images des lieux de l'explosion.

Cet attentat est survenu au moment où des centaines de Syriens ont commencé à manifester dans plusieurs villes du pays à l'appel des militants pro-démocratie, pour réclamer l'aide de l'ONU en vue d'un arrêt de la répression sanglante de la révolte populaire lancée il y a bientôt dix mois contre le régime.

"D'après les premiers éléments, il s'agit d'un attentat suicide qui s'est produit devant un feu rouge", selon la télévision. "L'attentat terroriste a visé les habitants. L'explosion a été puissante et les ambulances se dirigent vers le quartier", a-t-elle ajouté.

Les Frères musulmans accusent une nouvelle fois le régime

Les Frères musulmans syriens ont accusé le régime de Bachar al-Assad d'être derrière l'attentat suicide et ont demandé l'ouverture d'une enquête internationale "avant que les criminels ne cachent les preuves de leur crime". "Nous faisons porter au régime, à ses services de sécurité et à ses gangs l'entière responsabilité de ce crime et nous les rendons responsables de toute goutte de sang versée sur le sol syrien", a indiqué le porte-parole des Frères musulmans Zouheir Salem dans un communiqué. L'attentat suicide "désigne clairement -de par son timing, son lieu et ses résultats- l'identité de ses auteurs", selon M. Salem. "Les services secrets du régime, et ses gangs en sont les seuls bénéficiaires et les seuls à même de le commettre".

Les Frères musulmans avaient déjà accusé le régime syrien d'avoir "fabriqué" les attaques suicide à la voiture piégée ayant visé le 23 décembre à Damas la Direction de la sûreté générale et un bâtiment de la sécurité militaire. 44 personnes y avaient été tuées et 150 blessées. Les autorités les avaient imputé à Al-Qaïda.
La chaîne privée Dounia, proche du pouvoir, a annoncé qu'une équipe d'observateurs arabes s'était rendue sur le lieu de l'explosion mais qu'aucun d'entre eux n'avait fait de commentaires.

Cet attentat survient alors qu'une cinquantaine d'observateurs de la Ligue arabe sont déployés en Syrie pour surveiller la situation dans le pays.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires