Syrie: attaque de l'EI à la périphérie d'Hassaké, ville clé du nord-est

30/05/15 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Belga

L'organisation Etat islamique (EI) a lancé samedi une attaque à la périphérie de la ville syrienne d'Hassaké (nord-est), capitale de la province éponyme que le groupe djihadiste tente de capturer, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Syrie: attaque de l'EI à la périphérie d'Hassaké, ville clé du nord-est

Soldats de l'EI à Raqqa en Syrie, juin 2014 © Reuters

Le contrôle de cette ville mixte (arabe et kurde) est partagé entre le régime de Bachar al-Assad et les forces kurdes. "L'EI a mené une violente attaque, précédée d'un attentat à la voiture piégée, près du village de Daoudiyé à la périphérie sud de la ville de Hassaké", indique l'ONG. "Des combats ont éclaté par la suite entre les forces du régime et ceux de l'EI au sud et sud-est de la ville", a ajouté la même source, précisant que des roquettes lancées par les djihadistes ont atteint des positions de sécurité du centre-ville.

D'après l'OSDH, les Forces de défense nationale (FDN), une milice pro-régime, sont parvenues à bloquer l'avancée de l'EI à la périphérie de la ville mais les combats se poursuivaient.

L'agence officielle syrienne Sana a indiqué de son côté que "des unités de l'armée en coopération avec les FDN ont fait avorter une attaque terroriste de l'EI sur des positions militaires à la périphérie de la ville de Hassaké, leur infligeant des pertes".

Au moins 10 combattants loyalistes ont été tués dans les combats, selon l'OSDH, qui a également fait état samedi de la mort d'au moins 10 djihadistes.

Le Réseau assyrien pour les droits de l'Homme, une ONG très active dans cette province qui compte une importante population assyrienne, a rapporté qu'une une église de la ville avait endommagée par des tirs au mortier de l'EI.

Ailleurs dans la province, au moins 20 civils, y compris deux enfants, ont été exécutés par balles vendredi par des forces kurdes qui les accusaient de soutenir le groupe ultra-radical, selon l'OSDH. Les Kurdes ont également incendié et détruit des maisons de partisans présumés de l'EI.

Les forces kurdes à Hassaké, province frontalière de la Turquie, y combattent l'EI depuis février et une offensive majeure de ce dernier contre des localités kurdes et chrétiennes de la région.

Cette semaine, un combattant chrétien a décapité un jihadiste dans cette province pour se venger des exactions de l'EI contre son village, utilisant ainsi une méthode d'exécution privilégiée par le groupe extrémiste, selon l'OSDH. Vendredi, dans une autre région de Hassaké, 30 civils ont été tués par l'EI alors qu'ils tentaient de fuir un assaut djihadiste vers la frontière turque, d'après l'ONG.

En savoir plus sur:

Nos partenaires