Syrie: 33 morts dans un nouveau massacre à Hama

28/05/12 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Source: Le Vif

L'offensive des troupes gouvernementales syriennes dimanche à Hama (centre)a fait au moins 33 morts, dont sept enfants de moins de 16 ans, selon un nouveau bilan annoncé en soirée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Syrie: 33 morts dans un nouveau massacre à Hama

© Reuters

L'OSDH indique que la ville a été attaquée à la mitrailleuse lourde et à la roquette et que cinq femmes et quatre militaires déserteurs ont également été tués. Un précédent bilan faisait état de neuf civils tués dans la ville et plus de 150 blessés.

Cette attaque s'est déroulée pendant que le Conseil de sécurité de l'ONU se réunissait en urgence sur la situation en Syrie, après le massacre de Houla (centre), qui a fait selon l'ONU 108 morts, dont une trentaine d'enfants de moins de 10 ans.

"Il y a eu des combats entre soldats et déserteurs. Des soldats ont été tués et l'armée a violemment répliqué en visant directement des zones résidentielles", avaient expliqué auparavant à l'AFP les militants sur place du centre de presse de Hama.

"Les gens sortaient dans les rues et hurlaient qu'ils avaient besoin de médecins. Une maison a été bombardée et s'est écroulée sur ses habitants", avaient-ils raconté.

Ce nouveau bilan porte à au moins 48 le nombre de morts dans tout le pays pour la journée de dimanche.

Moscou doute de la responsabilité de Damas

La responsabilité du gouvernement syrien dans le massacre de Houla (116 morts) reste à établir, a affirmé dimanche un diplomate russe à l'ouverture de consultations à huis clos au Conseil de sécurité sur la Syrie.

"Nous devons établir si ce sont les autorités syriennes" qui sont responsables de ce massacre, a déclaré à la presse le représentant permanent adjoint russe à l'ONU Igor Pankin. Il a affirmé que "la majorité" des victimes à Houla avaient été tuées par arme blanche ou "exécutées à bout portant", contredisant de précédentes informations sur des tirs d'artillerie.

La réunion du Conseil de sécurité de l'ONU s'est soldée par une condamnation du massacre de Houla. Le Conseil en a rendu responsable le gouvernement syrien.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires