Soudan du Sud : l'ONU évacue des Casques bleus attaqués

20/12/13 à 16:22 - Mise à jour à 16:22

Source: Le Vif

L'ONU a envoyé vendredi quatre hélicoptères évacuer son personnel d'une de ses bases du Soudan du Sud où deux Casques bleus indiens ont été tués dans une escalade de violences qui ont placé le pays "au bord du précipice" selon Barack Obama.

Soudan du Sud : l'ONU évacue des Casques bleus attaqués

© Image Globe

L'Ouganda voisin a envoyé des soldats à Juba à la demande du Soudan du Sud pour ramener la sécurité, a rapporté vendredi le quotidien gouvernemental ougandais New Vision, précisant qu'un premier détachement de forces spéciales ougandaises avait contribué à sécuriser l'aéroport et à évacuer des ressortissants ougandais.

Les ministres des Affaires étrangères de Djibouti, d'Ethiopie, du Kenya, d'Ouganda et du Soudan devaient mener vendredi à Juba des démarches de paix dans le cadre de l'Autorité intergouvernementale sur le développement (Igad), une organisation sous-régionale. La délégation devait rencontrer le président Kiir et plusieurs personnalités politiques arrêtées en lien avec les violences, afin de "mettre en place +une plate-forme de dialogue national+, a expliqué vendredi le ministre ougandais des Affaires étrangères, Okello Oryem.

A Washington, Barack Obama s'est fait l'écho des inquiétudes croissantes d'un glissement vers un conflit à grande échelle dans la jeune nation qui a proclamé son indépendance en juillet 2011 après des décennies de guerres civiles contre Khartoum ayant fait deux millions de morts.

Les affrontements entre factions rivales de l'armée sud-soudanaise, qui ont fait près de 500 morts entre dimanche soir et tard mardi dans la capitale Juba, se sont désormais propagés à l'Etat instable du Jonglei, qui fourmille de groupes armés et où les tensions ethniques sont traditionnellement vives.

En savoir plus sur:

Nos partenaires