Sondage : Hollande et Sarkozy a égalité

14/03/12 à 21:44 - Mise à jour à 21:44

Source: Le Vif

Un sondage de l'institut CSA pour BFMTV, 20 minutes et RMC donne le candidat UMP et le candidat PS à 28% d'intentions de vote au premier tour de l'élection présidentielle.

Sondage : Hollande et Sarkozy a égalité

© Image Globe

Les sondages se suivent et ne se ressemblent pas. François Hollande et Nicolas Sarkozy sont à égalité au premier tour avec 28% d'intentions de vote, mais le candidat socialiste l'emporterait au second tour avec 54% des voix malgré une baisse de deux points, selon un sondage de l'institut CSA pour BFMTV, 20 minutes et RMC.

Mardi, un sondage TNS Sofres indiquait que François Hollande restait en tête du premier tour de la présidentielle avec 30% des intentions de vote, tandis que Nicolas Sarkozy était à 26% (2 points).

Un précédent sondage, cette fois de l'Ifop-Fiducial, donnait Nicolas Sarkozy en tête au premier tour pour la première fois (à 28,5% contre 27% à son rival PS).

Dans l'enquête CSA, réalisée après le meeting géant de Nicolas Sarkozy à Villepinte, au premier tour le candidat socialiste recule de deux points par rapport à la précédente enquête réalisée le 6 mars (28% contre 30%). Nicolas Sarkozy est inchangé à 28%. Dans ce sondage, Marine Le Pen gagne un point à 16% et François Bayrou est stable à 13%. En revanche Jean-Luc Mélenchon, qui avait été crédité pour la première fois dans la précédente enquête de 10% d'intentions de vote au premier tour, continue de progresser à 11%, +1 point. La candidate EELV Eva Joly atteint un plus bas à 1% (-1). Elle est à égalité avec Dominique de Villepin (-0,5) et Nicolas Dupont-Aignan (+,0,5). Nathalie Arthaud et Corinne Lepage sont à 0,5%, les autres candidats, Philippe Poutou et Jacques Cheminade en dessous.

Mélenchon en hausse

La baisse de deux points de François Hollande au premier tour est parallèle à la hausse des scores de Jean-Luc Mélenchon (+1 point) comme de l'extrême-gauche (+0,5), relève CSA. Par ailleurs, écrit l'institut, "il est très probable que si les développements de la campagne sur l'Europe et le protectionnisme ne profitent pas directement à Nicolas Sarkozy au premier tour, stable à 28% des intentions de vote, ils introduisent des éléments de division à gauche".

Au second tour, poursuit l'institut, le rapprochement des courbes, avec un écart de 8 points contre 12 il y a une semaine, "est d'un autre ordre, les reports de voix de Jean-Luc Mélenchon sur François Hollande demeurant excellents". "Il résulte essentiellement d'une remontée très nette des reports de voix en faveur de Nicolas Sarkozy parmi les électeurs de Marine Le Pen (44%, au lieu de 38% auparavant), certainement sensibles aux thèmes développés à Villepinte notamment, et chez ceux de François Bayrou (46% au lieu de 32%), dont la composante de centre-droit reconnaît dans les thèmes de la majorité silencieuse et de la pression fiscale sur les classes moyennes une rhétorique qui lui est familière", affirme CSA.

Ces pourcentages correspondent aux intentions de vote exprimées, en sachant que 14% des personnes interrogées ne se sont pas prononcées pour le 1er tour, et 17% pour le second, précise CSA.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

Nos partenaires