Sommet de l'Otan : Obama sollicite les Européens en matière de défense

21/05/12 à 19:38 - Mise à jour à 19:38

Source: Le Vif

Le président américain Barack Obama et son ministre de la Défense, Léon Panetta, ont clairement appelé lors du sommet de l'Otan de Chicago les Européens à renforcer leurs efforts en matière de défense, ont indiqué ce lundi le Premier ministre belge Elio Di Rupo et son ministre de la Défense, Pieter De Crem.

Sommet de l'Otan : Obama sollicite les Européens en matière de défense

© AFP

M. Obama a, lors du dîner offert dimanche soir aux chefs d'Etat et de gouvernement alliés, "critiqué" l'Union européenne pour la faiblesse de ses dépenses militaires, a indiqué M. Di Rupo lors d'une conférence de presse. Le président américain a rappelé à ses hôtes que les Etats-Unis représentaient à eux seuls 75% des dépenses militaires de l'Alliance atlantique. "Pour M. Obama, le moment est venu pour les pays de l'UE de mieux s'organiser et de faire un effort", a ajouté le Premier ministre.

Selon M. De Crem, M. Panetta a délivré le même message lors d'un dîner séparé rassemblant les ministres de la Défense des 28 pays alliés, soulignant que le budget du Pentagone était lui aussi "sous pression" en raison de la crise économique - et de la fin de deux conflits, l'Irak et l'Afghanistan, qui ont coûté des milliards de dollars aux Etats-Unis.

M. Panetta a aussi suggéré que les économies générées dans le budget belge de la Défense par un retrait des troupes d'Afghanistan - en partie cette année et puis à la fin 2014 - soient réinvesties dans des nouvelles capacités technologiquement avancées et dans d'autres opérations, a ajouté le ministre. Di Rupo invite Obama en Belgique

Par ailleurs, Elio Di Rupo a annoncé ce lundi avoir invité le président américain Barack Obama à se rendre en visite en Belgique à une date qui resterait à déterminer.

"Si je suis réélu" lors de la présidentielle du 6 novembre prochain, a répondu l'hôte de la Maison Blanche, cité par M. Di Rupo, qui participe à son premier sommet de l'Otan. M. Obama, qui terminera son mandat de quatre ans en janvier, ne s'est jamais rendu en Belgique en tant que président, même pas durant le second semestre 2010, quand elle exerçait la présidence tournante de l'Union européenne.

Une visite en Belgique était ensuite devenue difficilement envisageable durant la longue crise politique pendant laquelle le pays était dirigé par un gouvernement en affaires courantes, de l'aveu même de l'ambassadeur des Etats-Unis à Bruxelles, Howard Gutman.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Nos partenaires