Six responsables de la présidence sous Sarkozy en garde à vue

03/06/15 à 17:45 - Mise à jour à 22:03

Source: Belga

Six hauts responsables ou conseillers de la présidence française sous le mandat de Nicolas Sarkozy (2007-2012) étaient en garde à vue mercredi dans le cadre d'une enquête sur des sondages commandés sans appel d'offres, selon une source proche du dossier.

Six responsables de la présidence sous Sarkozy en garde à vue

© Reuters

Claude Guéant et Xavier Musca, qui se sont succédé au poste de "Secrétaire général de l'Elysée" (plus proche collaborateur du président) à cette époque, ainsi que l'ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, étaient entendus, tout comme trois anciens conseillers de la présidence.

Les enquêteurs s'interrogent sur la régularité de contrats conclus, sans appels d'offres, entre la présidence et neuf instituts de sondages sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, notamment avec une société détenue par un proche conseiller du président.

L'instruction a été ouverte pour "favoritisme" et "détournement de fonds publics". Cette affaire, dite "des sondages de l'Elysée", est l'un des dossiers qui pourraient compromettre une nouvelle candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence en 2017, alors qu'il vient de lancer une formule rénovée de son parti, rebaptisé "Les Républicains", dans le but de reconquérir le pouvoir.

Dans un autre dossier, il a été inculpé en juillet 2014 pour trafic d'influence, soupçonné d'avoir proposé de favoriser la nomination d'un magistrat en échange d'informations sur une enquête le visant.

Les six ex-collaborateurs de Sarkozy sortis de garde à vue

Six hauts responsables ou conseillers de l'ancien président ont été relâchés mercredi soir après plusieurs heures de garde à vue à Paris, a-t-on appris de de sources proches du dossier.

A ce stade des investigations, "il n'y a pas de mise en examen (ndlr, inculpation)", a déclaré Me Philippe Bouchez el-Ghozi, avocat de l'ancien secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant. Outre M. Guéant, les autres gardes à vue concernaient Xavier Musca, son successeur à ce poste de plus proche collaborateur du président, Emmanuelle Mignon, ancienne directrice de cabinet de l'ex-chef de l'Etat, et trois autres anciens conseillers à la présidence.

En savoir plus sur:

Nos partenaires