Silvio Berlusconi dément toute velléité de démission

05/11/11 à 19:49 - Mise à jour à 19:49

Source: Le Vif

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a démenti catégoriquement samedi soir toute velléité de démission en ironisant sur les gouvernements de l'après-guerre en Italie qui ne duraient que "11 mois en moyenne".

Silvio Berlusconi dément toute velléité de démission

© EPA

"Je suis désolé de devoir décevoir les nostalgiques de la Première République quand les gouvernements duraient en moyenne 11 mois", a indiqué dans un communiqué le président du Conseil italien.

Selon M. Berlusconi, "les palais romains bruissent de rumeurs et commérages sur un sujet: la démission de ce gouvernement". Mais le Cavaliere, 75 ans, a souligné qu'il n'y pense pas une minute par sens de ses "responsabilités à l'égard des électeurs et du pays". Ce sens des responsabilités "nous impose ainsi qu'au gouvernement de continuer la bataille de civilisation que nous menons dans un moment difficile de crise", a-t-il ajouté.

Le chef du Parti Démocrate, principale force d'opposition de centre-gauche Pier Luigi Bersani a appelé une nouvelle fois à la démission de M. Berlusconi samedi lors d'un rassemblement à Rome. Il a promis de "restituer à l'Italie le rang qu'elle a perdu" dans une allusion à la surveillance spéciale de l'Union européenne et du FMI sur les engagements budgétaires et de réformes italiens.

Les Italiens appellent Première République la période allant de 1946 à 1992 où la démocratie chrétienne et le parti socialiste étaient les deux partis les plus forts et se partageaient le pouvoir avant de s'effondrer avec le scandale politico-financier Mains Propres.

LeVif.be, avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires