Shana Fisher, victime du tireur texan, avait repoussé ses avances

21/05/18 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Belga

A tout juste 16 ans, Shana Fisher repoussait depuis des mois les avances d'un camarade de classe. Vendredi, l'adolescent a pris les armes de son père, abattant la jeune femme, sept autres lycéens et deux adultes dans leur lycée de Santa Fe, au Texas, dans le sud des Etats-Unis.

Shana Fisher, victime du tireur texan, avait repoussé ses avances

© Reuters

"L'une des cartouches était destinée à ma fille", a affirmé à CNN la mère de Shana Fisher. "Ma fille avait raconté à ma mère ces quatre derniers mois et à mon frère qu'il (le tireur) lui faisait des avances et qu'elle lui avait finalement tenu tête parce que sa petite soeur était harcelée à l'école." "Elle voulait lui montrer: 'Regarde, c'est ce qu'il faut faire. Il faut lui tenir tête et lui dire 'non, ce n'est pas bien' et... voilà le résultat", a raconté la mère, en s'effondrant en larmes à l'écran.

Lorsque les familles étaient encore dans l'attente horrible de nouvelles, la tante avait écrit sur Twitter: "Ma nièce Shana Fisher n'a pas encore été retrouvée. Elle était dans la salle d'arts plastiques et certains de ses camarades ont dit qu'on lui avait tiré dans la jambe". Elle a plus tard annoncé le décès de l'adolescente, aux cheveux mi-longs et au visage fin, écrivant: "Shana a eu 16 ans le 9 mai (...) elle devrait avoir sa première voiture, pas des funérailles".

Le tireur a également tué neuf autres personnes. L'un d'eux s'appelait Jared Black. Il venait d'avoir 17 ans. Il a été fauché la veille de la fête prévue pour son anniversaire. Il aimait les jeux vidéo, les dessins d'animation japonais, la lutte et il a été tué durant son cours préféré, celui d'arts plastiques.

Un autre, Christian Garcia, adorait, lui, faire du jet-ski et du ski nautique sur un lac où sa famille allait régulièrement en vacances. Sa mort a été confirmée par son cousin sur Twitter. "Aujourd'hui, j'ai appris qu'il y avait eu la fusillade et j'ai découvert que mon petit cousin était là-bas. Repose en paix mon petit gars. Je t'aime! " Celle qui se présente comme la grande tante d'Aaron Kyle McLeod a rapporté qu'il était décédé lors de la fusillade.

Plusieurs internautes ont indiqué que le cours d'arts était son préféré. Sur son portrait diffusé en ligne, on voit un adolescent aux cheveux roux et au visage doux, au volant d'une voiture. Cette professeure remplaçante était connue de beaucoup sous le surnom "Grand-mère Perkins". Elle avait, selon certains, hâte de passer à la retraite. "C'est une professeure, une amie et une femme bien-aimée", a écrit une de ses amies. Une page pour rassembler des fonds sur le site GoFundMe indique qu'elle est morte en "protégeant ses élèves dans ses derniers moments". A propos d'Angelique Ramirez, 15 ans, un ami écrit que son sourire "était contagieux et illuminait n'importe quelle pièce dans laquelle elle entrait". "En perdant Angelique, ses amis et sa famille perdent tellement."

Sabika Sheikh, 17 ans et originaire du Pakistan, participait à un échange scolaire au lycée de Santa Fe. Elle devait rentrer à Karachi dans les prochaines semaines. "Je n'arrêtais pas de l'appeler et de lui envoyer des messages sur WhatsApp. Normalement, ma fille me répondait toujours", a raconté Abdul Aziz à l'AFP, ayant appris la nouvelle de sa mort à la télévision. "Nous sommes toujours dans une phase de déni. C'est comme un cauchemar", a-t-il ajouté.

Quant à Chris Stone, 17 ans, "il était toujours là si quelqu'un avait besoin d'être écouté", a raconté à CNN sa grande soeur, décrivant un garçon "aventurier", tandis qu'un ami parlait sur Twitter d'un camarade "gentil et drôle".

Cynthia Tisdale, 63 ans, était l'enseignante de la classe d'arts plastiques où s'est produit le drame. Egalement juriste, elle avait choisi de faire des remplacements dans des écoles, "parce qu'elle voulait aider les enfants" et non parce qu'elle avait besoin d'un salaire supplémentaire, a dit au Washington Post son fils adulte. Enfin, Kimberly Vaughan était scoute et sa mère, qui l'élevait seule, est militaire. "Appelez vos fichus sénateurs! Appelez vos élus au Congrès (...) Nous avons besoin de réglementation sur les armes", a écrit la mère sur Facebook.

Nos partenaires