Serbie : "Nous ne reconnaîtrons jamais l'indépendance du Kosovo !"

22/07/10 à 18:24 - Mise à jour à 18:24

Source: Le Vif

La Cour internationale de justice a beau avoir déclaré "légale" la déclaration d'indépendance du Kosovo, Belgrade persiste et signe : "Il est d'une importance cruciale de sauvegarder la paix et la stabilité partout sur le territoire de la province." Entendez bien sûr : la "province Kosovo".

Serbie : "Nous ne reconnaîtrons jamais l'indépendance du Kosovo !"

© Reuters

La Serbie ne reconnaîtra "jamais" l'indépendance autoproclamée du Kosovo, a déclaré jeudi Vuk Jeremic, ministre serbe des Affaires étrangères, après l'avis rendu par la Cour internationale de justice à La Haye.

"Jamais nous ne reconnaîtrons la proclamation unilatérale d'indépendance du Kosovo", a déclaré à la presse le chef de la diplomatie serbe, présent à La Haye, après que la CIJ eut estimé que la déclaration d'indépendance du Kosovo ne violait pas le droit international. "Des jours difficiles sont devant nous, de grands défis. Il est d'une importance cruciale de sauvegarder la paix et la stabilité partout sur le territoire de la province (Kosovo)."

Ses propos étaient retransmis par la chaîne de télévision B92. "Il est crucial que nos citoyens ne répondent pas aux éventuelles provocations. Il est primordial de garder notre calme, de rester persévérants, résolus et unis dans la poursuite de ce combat."

Avis de la CIJ sur le Kosovo : l'Otan/KFOR continuera de faire son travail

L'Otan, par l'intermédiaire de la KFOR, "continuera de faire son travail" au Kosovo après l'avis de la Cour internationale de justice sur l'indépendance du territoire, a annoncé jeudi Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l'Alliance atlantique.

"Je note que la Cour internationale de justice a rendu un avis consultatif sur le Kosovo, qui ne change en rien le mandat de la KFOR", a-t-il déclaré dans un communiqué. La force dirigée par l'Otan "continuera d'exercer son mandat pour maintenir, de manière impartiale, un environnement sûr et sécurisé dans l'ensemble du Kosovo, dans l'intérêt de toutes les communautés, celles de la majorité comme celles de la minorité", a-t-il ajouté.

Quatre des 28 pays de l'Otan - Espagne, Grèce, Roumanie et Slovaquie - n'ont toujours pas reconnu l'indépendance du Kosovo, malgré l'intervention armée de l'alliance occidentale contre les troupes de Belgrade qui réprimaient la population albanaise de cette province serbe.

A l'issue du conflit avec la Serbie, la KFOR, force chargée de la sécurité du territoire par une résolution de l'ONU (1244) et commandée par l'Otan, s'est déployée en juin 1999 et a compté jusqu'à 50.000 militaires. Elle n'est plus constituée aujourd'hui que de quelque 9.900 soldats, d'après les données de l'Otan.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires