Séisme en Turquie : le Belgique envoie son aide

27/10/11 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

Le séisme de magnitude 7,2 qui a secoué la Turquie dimanche a fait 523 morts et 1.650 blessés, selon un nouveau bilan officiel provisoire rendu public ce jeudi. Une équipe de 13 personnes de B-Fast a quitté la Belgique ce matin pour rejoindre les équipes de sauvetage turques.

Séisme en Turquie : le Belgique envoie son aide

© Reuters/Umit Bektas

Partis de l'aéroport de Bruxelles, les treize secouristes se rendront dans la ville d'Ercis, à l'est du pays, pour y monter un camp de tentes pour quelque 2.000 victimes du séisme, selon le SPF Intérieur. Le matériel pour le camp de tentes est offert par la Belgique.

Mercredi, la Belgique a reçu une demande explicite d'aide d'urgence, a indiqué Steven Vanackere, le ministre des Affaires étrangères, qui a convoqué en urgence le conseil de coordination du dispositif gouvernemental B-FAST ("Belgian First Aid & Support Team").

Le camp qui sera construit est un camp IDP (internal displaced persons) destiné à des réfugiés qui demeurent dans leur propre pays, précise un communiqué publié jeudi par le SPF Intérieur. Les tentes, qui peuvent abriter 2,000 personnes au total, partiront vendredi soir via un vol affrété.

La Belgique envoie également tout le matériel nécessaire pour équiper les 400 tentes, afin de permettre la survie des familles, à savoir 400 bâches, 2.400 couvertures, 402 feux, 402 appareils de chauffage, 420 lanternes, 382 batteries de cuisine, 1.000 jerrycans pliants ainsi que 14 tentes communautaires.

L'équipe B-Fast est constituée d'agents de la Protection civile du Service public fédéral Intérieur, de sapeurs-pompiers et de membres des SPF Santé publique et Défense. La Santé publique fournit le chef d'équipe tandis que la Défense procure notamment le matériel de communication.

Les agents de la Protection civile, parmi lesquels le chef d'équipe adjoint, viennent des unités opérationnelles de Jabbeke (3), de Ghlin et de Brasschaat. L'officier féminin de Ghlin parle le turc et l'expert de Brasschaat a déjà pris part à plusieurs missions humanitaires à l'étranger, parmi lesquelles l'installation d'un camp IDP après l'important tremblement de terre qui a récemment touché la Chine, précise le communiqué.

L'équipe B-Fast rentrera probablement en Belgique le jeudi 3 novembre. Les 400 tentes ainsi que tout le reste du matériel seront offerts par la Belgique à la Turquie. L'équipe B-Fast laissera également tout son matériel propre (lits de camp, tables, bancs et générateurs) en Turquie lorsqu'elle reviendra.

La Flandre libère 150.000 euros

Le gouvernement flamand a décidé pour sa part de libérer 150.000 euros pour l'aide aux victimes en Turquie, a indiqué le ministre-président Kris Peeters au parlement flamand. Ces moyens seront transmis au Croissant rouge via la Croix rouge et seront utilisés pour l'achat de matériel visant à faire face à l'hiver.

Le gouvernement turc avait, dans un premier temps, décliné les offres, avant de les accepter à la suite du constat dressé par les services de gestion des situations d'urgence, qui ont souligné que le pays avait besoin de logements préfabriqués et de conteneurs pour abriter les rescapés.

On retrouve encore des survivants

Sur le terrain, à Ercis, la ville la plus touchée par le séisme, un étudiant de 19 ans prénommé Muhammet a été retiré vivant aujourd'hui des décombres d'un immeuble effondré de quatre étages, 91 heures après le séisme, a rapporté la chaîne d'information NTV.

Mercredi, une enseignante de 27 ans a été retirée vivante des décombres, 66 heures après le séisme qui a frappé Van. Gözde Bahar, blessée, a immédiatement été hospitalisée à l'hôpital de campagne d'Ercis, ville la plus ravagée par le sinistre et où elle a été retrouvée, ont rapporté les chaînes NTV et CNN-Türk.

Mardi, un nourrisson âgé d'une quinzaine de jours, sa mère et sa grand-mère ont été extraits des décombres, 48 heures après le séisme dans la province de Van.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires