Seïf Al-Islam Kadhafi propose de se rendre, selon le CNT

26/10/11 à 21:03 - Mise à jour à 21:03

Source: Le Vif

L'un des fils du dirigeant libyen déchu et l'ancien chef des services de renseignements auraient proposé de se rendre à la Cour pénale internationale selon le Conseil national de transition.

Seïf Al-Islam Kadhafi propose de se rendre, selon le CNT

© Reuters

Seïf Al-Islam Kadhafi et l'ancien chef des services de renseignements du régime déchu, Abdallah el-Senoussi, proposent de se rendre à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, a annoncé mercredi un haut responsable militaire du Conseil national de transition (CNT).

Le fils du guide défunt est visé par un mandat d'arrestation international, tout comme Abdoullah al Senoussi.

"Ils offrent la possibilité de se rendre à La Haye", a déclaré Abdel Majid Mlegta à propos des deux fugitifs.

Il a précisé que son information émanait de sources proches des services de renseignements qui lui ont dit que les deux fugitifs cherchaient à passer un accord pour se rendre à la CPI par le truchement d'un pays voisin non précisé.

Ils auraient conclu qu'ils n'étaient plus en sécurité en Libye et qu'ils ne le seraient pas plus en Algérie ou au Niger. "Ils pensent qu'il n'est pas sûr pour eux de rester là où ils sont ou d'aller où que ce soit", a-t-il dit en précisant que le Niger réclamait une trop forte somme d'argent.

"Nous n'avons pour le moment aucune confirmation. Nous tentons d'entrer en contact avec le CNT pour plus d'information", a déclaré le porte-parole du tribunal international, Fadi el Abdallah.

Seïf al Islam se trouverait près de la frontière nigérienne

Seïf al Islam est en fuite depuis la chute du régime en août. Il a quitté précipitamment la ville de Bani Walid la semaine dernière et il se trouverait depuis dans le Sud-Libyen, aux confins du Niger, dans une région reculée très difficile d'accès.

Ce mercredi, un élu touareg du nord du Niger a affirmé que Seïf Al-Islam s'approchait de la frontière nigérienne. Il "est aux abords de la frontière nigérienne, il n'est pas encore entré au Niger mais il n'est pas très loin. Il semble qu'il soit escorté par d'ex-combattants touareg, mais je ne peux pas encore confirmer cette information", a déclaré cet élu de la région d'Agadez sous couvert d'anonymat.

D'après un responsable du CNT, il s'apprêterait à quitter la Libye muni d'un faux passeport.

Un des frères de Seïf al Islam, Saadi, ancien footballeur, vit au Niger tandis que la veuve du Guide, Safia, sa fille, Aïcha, et deux autres fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal et Mohamed, se sont réfugiés en Algérie.

Longtemps présenté comme le futur successeur de son père, Seïf Al-Islam (glaive de l'islam, en arabe) s'est longtemps présenté comme un "réformateur". Cette image a volé en éclats quand il a promis des bains de sang au début de la rébellion désormais installée au pouvoir.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires