Schumacher est toujours dans un état critique mais stable

04/01/14 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Le Vif

Le septuple champion du monde de Formule 1 Michael Schumacher, dans le coma après un accident de ski dans les Alpes françaises, est toujours dans un état critique mais stable, a annoncé samedi Sabine Kehm, le porte-parole de la famille.

Schumacher est toujours dans un état critique mais stable

© Reuters

Par ailleurs, la caméra qui équipait son casque, dont l'existence a été révélée seulement vendredi, a été remise volontairement aux enquêteurs par la famille, a-t-elle ajouté dans un communiqué. "Que cela ait dû être fait contre la volonté de la famille comme l'ont affirmé certains médias, est faux", a souligné la porte-parole, selon laquelle "seule la santé de Michael compte pour sa famille".

Selon Mme Kehm, "en accord avec les médecins qui s'occupent de Michael au CHU de Grenoble, il n'est pas prévu d'organiser de conférence de presse avant lundi". "Nous insistons également sur le fait que toute information sur sa santé n'émanant pas de ses médecins ou de la direction de l'hôpital doit être considérée comme nulle et pure spéculation", a encore dit Mme Kehm. "Nous vous demandons de respecter la vie privée de la famille", a-t-elle conclu.

On ignore encore si la caméra qui équipait le casque de Michael Schumacher filmait la descente du champion allemand. Et si ces éventuelles images sont exploitables ou trop endommagées par la violence du choc. Prisée par les sportifs pour filmer leurs exploits, cette caméra miniature étanche dispose d'un grand angle de 170°, favorisant les vues de très près comme le visage de l'utilisateur, et d'une grande profondeur de champ, pour filmer le paysage alentour. Les derniers modèles permettent de prendre jusqu'à 30 images par seconde durant six heures.

Le cerveau du champion allemand déjà endommagé C'est la partie droite du cerveau de Michaël Schumacher qui fait l'objet de traitements au CHU de Grenoble. Mais la partie gauche n'est pas pour autant intacte, rappelle samedi dans Bild le Professeur Johannes Peil, chef de la clinique de sport de Bad Nauheim, en Hesse, dont Schumacher est le patient. Une chute à moto le 11 février 2009 à Cartagène, en Espagne, lors d'essais en superbike, lui avait en effet valu une commotion cérébrale et deux vertèbres fracturées. Un épanchement sanguin s'était alors produit à cause de l'artère vertébrale gauche touchée. Le sang s'était répandu jusque dans le cervelet, qui joue un rôle important dans la motricité. Schumacher avait alors renoncé à un retour chez Ferrari.

La crainte du Professeur Peil concerne les lourdes conséquences éventuelles d'une blessure artérielle sur le côté droit, où l'artère est beaucoup plus grosse qu'à gauche, dans la phase aiguë immédiatement après l'accident. "Michael avait eu la chance que l'artère droite soit intacte après son accident de moto, ce qui n'est apparemment pas le cas cette fois", dit-il. Cela expliquerait en partie pourquoi le rétablissement est cette fois plus lent, et l'angoisse au sujet des conséquences, plus pesante. L'oedème cérébral persistant inquiète toujours les médecins, la famille, les proches et les fans de Michael Schumacher qui reste plongé dans un coma artificiel. Or au plus vite il se résorbera, au moins il y aura de séquelles.

Nos partenaires